histoires de miel

Un forum regroupant mes écrits (écrits lesbiens)
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Toi que je désire tant (RECIT)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
cendres de lune
Bébé Abeille
Bébé Abeille
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 05/03/2012
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Toi que je désire tant (RECIT)   Mar 20 Nov - 21:12

CHAPITRE 26

C'est tout ce qu'elle put dire. Elle plongea son regard dans celui de Stessy en se demandant comment elle allait réagir. Peut être allait elle lui mettre une bonne claque.
'' Lucy je suis désolée mais.... je ne peux pas te croire ! Du moins je ne peux plus ! Comment veux tu que je crois quelqu'un qui cinq minutes plus tôt s'est affiché devant moi avec une fille à son bras !''
Ce qu'el
le venait de dire était on ne peut plus vrai et Lucy le savait très bien mais elle ne voulait pas rester comme ça. elle voulait que Stessy la croie mais le chemin allait sans doute être dur jusque là. Il allait lui falloir la reconquérir.
''- C'est vrai tu as raison ! J'ai joué au con et je le paye maintenant ! Mais est ce que tu m'aimes toi ? Est- ce pour cela que tu as réagis ainsi ?
- En effet ! Je suis tombée amoureuse de toi depuis longtemps, mais je ne veux pas être une aventure de plus pour toi, et pourtant j'aurais pu profiter de la situation hier.... ''
La fin de la phrase interpella Lucy qui tourna vivement le visage de Stessy vers elle, l'obligeant à la regarder dans les yeux. Elle affichait un doux regard, et ses yeux étaient emplis … de peur ?
''- Qu'est ce qu'il s'est passé hier !? Je croyais que je n'avais rien fait ! Sté qu'est ce que je t'ai fait ? ''
Lucy était paniquée à l'idée d'avoir pu faire du mal à sa douce. '' Loo calme toi, elle t'a dit que tu n'avais rien fait'' pensa-t-elle.''alors pourquoi dire ça dans ce cas là ?''.
-'' Tu n'as rien fait je te l'ai déjà dit !!!
- Arrête, j'ai entendu la fin de ta phrase même si tu l'as dite dans un murmure . Stessy, dis moi que je ne t'ai pas fait de mal !''
Stessy avait la gorge nouée et Lucy le remarqua. Elle eut envie de prendre la brune dans ses bras et de la rassurer, mais elle ne le voulut pas.
''- En tout cas moins mal que ce soir !
Ces mots arrivaient comme une masse sur la tête de Lucy. L'impact qu'ils provoquèrent la pulvérisa sur place. Elle fondit en larmes. Pour la première fois, elle ne les retint pas et craqua librement devant celle qui venait de faire céder sa carapace forgée depuis des années. Stessy fut bouleversée par ce qu'elle vit, encore plus du fait que c'était elle qui avait provoqué cela chez Lucy, mais il fallait peut être en arriver là pour lui faire comprendre les choses. Des torrents de larmes se déversaient sur les joues de Lucy mais elle réussit tout de même à parler.
''- Dis moi ce que j'ai fait hier soir ! S'il te plait ! Elle continuait de pleurer.
''- Tu m'a juste embrassée....rien de plus je te le promets !''
Lucy fut soulagée en entendant ça. Au moins elle n'avait rien fait de très grave, bien qu'elle sut que ceci avait du blesser Stessy. Mais sa douleur était plus concentrée sur le fait qu'avec sa bêtise elle avait peut être perdu la femme de sa vie.
'' Je veux que tu saches que je t'aime, sincèrement. Il n'y a pas d’alcool là rien du tout, c'est mon cœur qui te parle en direct. Je sais que j'ai fait ce soir quelque chose que tu ne me pardonneras sans doute pas tout de suite, mais je te demande d'y réfléchir. Stessy je suis amoureuse de toi, et ce depuis un moment. J'en ai parlé à Sam, il pourra te le dire. Je t'en supplie, laisse moi une chance de rattraper mon erreur de ce soir.
'' Je regrette, je ne peux te répondre tout de suite Lucy... je dois réfléchir !
- Est ce que tu viens toujours ce soir ? »
Les larmes se remirent à couler, son cœur se mit à battre plus vite. Et la réponse de Stessy termina de l'achever.
'' Je suis désolée, mais non ! Je ne pense pas que se soit une bonne idée !
'' Comme tu veux ! Je ne vais pas te forcer ma belle !!
« Ma belle » Stessy adorait les petits noms, mais elle ne voulait pas montrer son attendrissement, et dieu seul sait combien elle aimerait prendre Lucy dans ses bras, la bercer, lui dire qu'elle la pardonne et qu'elle l'aime. Mais elle voulait être sûre des sentiments de Lucy à son égard et pour cela elle devait attendre.
Elle retournèrent au pub ayant laissé Sam trop longtemps seul. Elles entrèrent toutes les deux. Lucy prit place devant le comptoir, Stessy quant à elle prit sa place derrière, et bien qu'elle aurait voulu s'en empêcher, elle ne put quitter Lucy des yeux . Ses yeux étaient gonflés par les larmes. Elle gardait la tête baissée de façon à ce que personne ne le remarque.
Sam vit qu'elles étaient revenues. Il se précipita vers le comptoir et observa les deux jeunes femmes. Il remarqua immédiatement la mine déconfite de Lucy et sut immédiatement ce qu'il s'était passé. Elle avait enfin ouvert son cœur à la personne qu'elle aimait plus que tout au monde. Il s'adressa à Stessy à voix basse de façon à ce que Lucy n'entende pas.
'' Tu vas bien ma belle ?
'' Très bien, on à juste discuté, et je crois que j'y suis allée un peu fort !!! Elle a totalement craqué !!
Stessy était fortement triste d'avoir put faire autant de mal à Lucy. Mais Sam ne voyait pas ça de la même façon.
'' Non Sté, je pense que tu as pris la bonne décision, laisse la réfléchir à tout ça. Et si elle t'aime vraiment, elle te le fera savoir crois moi ! Elle sera prête à tout pour te le montrer.
- Merci Sam... tu es génial.
- Pas de quoi demoiselle. Bon allez au boulot pfiou... quelle monde !!''
Stessy reprit son rôle gardant tout de même un œil sur la brune assise non loin d'elle. Lucy avait toujours la tête baissée sans doute était elle entrain de réfléchir à comment faire pour que Stessy la croit. Les larmes sur ses joues ne s'étaientt pas arrêter de couler. Les mots de Stessy l'avaient réellement blessée mais ils étaient tellement justes. Cependant Lucy allait faire quelque chose qu'elle allait regretter une nouvelle fois. Stessy n'avait plus peur de lui parler franchement et sans détour. '' Fini la gentille Stessy qui a peur de tout et de tout le monde '' pensa-t-elle '' Maintenant je prends les choses en main chérie et tu vas en baver''. Un demi sourire carnassier s’afficha légèrement sur son visage. Lucy releva la tête et commanda à boire.
'' Sté sers moi une vodka steuplé ! ''
Stessy rebondit aussitôt.
'' Pardon ? Je crois que j'ai mal entendu là ….
Lucy releva complètement la tête et regarda la blonde en face d'elle qui avait les deux sourcils relevés en signe d'étonnement. Mais Lucy était tout de même une rebelle.
'' Je ne suis pas une enfant... sers ce verre Stessy !
'' ah.... tu n'es pas une enfant.... vraiment ? Alors c'est donc ça ta solution Lucy ? Noyer ton chagrin ou ta colère dans l'alcool ? Bravo bonne solution je dois dire que tu m'épates ! »
La pseudo rage de Lucy revint au galop, pseudo parce que elle ne pouvait avoir de la rage envers Stessy mais elle ne voulait pas non plus paraître faible face à son attaquante.
'' Fiche moi la paix tu veux !! Ne t'en fais pas je ne viendrai pas chez toi !
Stessy commençait également à s’énerver. '' Ah tu veux jouer à ça pensa-t-elle, d'accord allons y ! ''. Elle ne tarda pas à répondre à Lucy.
'' Non je te laisserai pas tranquille Loo et il faudra que tu t'y fasses. Tu sais, je ne te laisserai pas te détruire, et faut que tu saches aussi, je déteste l'alcool.... Elle avait dit ces trois derniers mots au creux de l'oreille de Lucy à qui il ne fallut pas longtemps pour comprendre le sous entendu. Ces mots eurent le mérite de la calmer illico. Elle regarda Stessy, se sentant piégée. Elle détestait ça, mais elle devait avouer que la blonde était très forte et qu'elle avait une puissance infinie sur elle. Elle aurait pu faire n'importe quoi pour cette femme pourvu qu'elle devienne sienne.
Stessy tendit son index vers sa tempe et tapota celle si en signe de réflexion. Elle voulait que Lucy pense à ce qu'elle venait de lui dire, et c'est sans doute ce que la brune allait faire. S'avouant vaincue, elle décida de rentrer chez elle. Elle salua Sam et déposa un baiser sur le front de Stessy avant de prendre la route. Sur le chemin du retour et même une fois rentrée, elle pensa à ce que lui avait dit Stessy '' Je déteste l'alcool'' ce qui signifiait que si elle n'arrêtait pas de boire autant c'était perdu d'avance avec la blonde. Elle s’endormit sur la pensée d'arrêter de boire plus d'un verre de vodka par jour.
Le réveil se mit en route, emmenant Lucy vers l'éveil. De son bras long elle l'arrêta et se remit dans la position où elle se trouvait. Elle regarda son plafond de couleur blanc, un peu terne.Elle bougea légerement faisant pénétrer l'air frais dans les couvertures, ce qui la fit frissonner.
La villa était calme, des petit bruits et des sifflements de la machine à glace du frigo américain se firent entendre dans la cuisine. Avec le bruit de la ventilation, c' étaient les seuls sons qui dérangeaient l'obscurité, à part la douce respiration de Lucy. Finalement, cette respiration devint un soupir, et le lit fit du bruit lorsqu'une forme haute roula hors de celui ci, et marcha à petits pas sur le sol en parqué flottant vers une salle de bain au sol couvert de marbre. Lucy alluma la lumière, provoquant un grognement de sa part, puis l'eau coula dans le lavabo et l'éclaboussa.
Lucy finit d'essuyer l'eau avec une serviette douce, puis fit face à son reflet. " Bonjour. " Des yeux bleu clair sur un visage tendu, des cheveux noirs jusqu'au épaules, qui tombaient maintenant en désordre. Sa voix était légèrement enrouée par le sommeil, et les lèvres qui formaient les mots se tordirent dans un sourire ironique en ne recevant pas de réponse. Elle marcha vers la chambre, puis dans le salon attenant , marchant sur les doux tapis puis sur les carreaux de céramique, pieds nus, et arriva enfin dans la cuisine.
Elle alluma la lumière, éclairant la pièce au couleurs bleu et blanc, des appareils électriques blancs. Seul le réfrigérateur était différent avec son gris métallique. Il était fait d'acier inoxydable, comme le disaient ses origines commerciales.
Sur le comptoir, prêt de la cafetière et un mixer sale et usé par de trop nombreuses utilisations, se trouvait un ordinateur, éteint, sauf la boite de message qui clignotait annonçant des nouveaux courriers.
" Marche. " dit elle, puis " Messages. "
" Messages. " répéta l'ordinateur " Lucy Rayan, six messages, deux urgents. "
" Lire. " Elle bailla et marcha vers la cafetière, appuyant sur le bouton marche avec le poing et regardant le lent écoulement d'eau cogner le café moulu, préparé la veille au soir. L'ordinateur commença à lire les messages.
-" Urgent. Envoyé par Johan Prévot. Heure : 4h32 "
-'' johan tu ne dors jamais ou quoi !
-Hé, Lucy ! Les personnes de la commande de la Fort Mustang ont laissé un message pour dire qu'ils passeraient finalement tôt ce matin. Fais moi savoir si je dois y aller en avance pour la préparer ! J- P ''
Elle posa ses coudes sur le bar et se mit à penser tout haut.
-''Johan ! C'est à moi d'y aller normalement, mais je suis carrément pas motivée là. Je suis encore à moitié nue, et je n'ai pas du tout envie d'affronter ces vipère ce matin ! ''
Voulez vous envoyer, répondre ? demanda l'ordinateur qui avait bien retenu la dictée. Lucy relut rapidement le message qu'elle avait dictée sans le vouloir.
-'' Envoie, dit elle à l'ordinateur'
- Merci lui répondit celui ci. ''
Puis il lui lut les autres messages, rien de bien intéréssant, des mails sans importance.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cendres de lune
Bébé Abeille
Bébé Abeille
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 05/03/2012
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Toi que je désire tant (RECIT)   Mar 20 Nov - 21:12

CHAPITRE 27

Stessy de son côté s'était levée sans envie. Elle avait eu beaucoup de mal à trouver le sommeil repensant à l'épisode du soir. Elle ne comprennait pas comment une personne qui disait l'aimer arrivait au bras d'une fille et qui, en plus venait lui présenter, dans quelle but? Celui de lui faire du mal? C'était un vrai mystère pour elle. Elle ne voulait pas pardonner à Lucy, du moins pa
s tout de suite. Surtout que la brune ne lui avait pas donné les vraies raisons de son comportement et ceci paraissait trop louche à Stessy. Elle avait dit à Sam qu'elle désirait lui parler de tout ça et qu'elle passerait le voir le lendemain après midi pour en discuter avec lui. Elle espérait qu'il trouve une explication à tout ça.
Elle arriva devant le pub sur le coup de seize heures. Le bar était calme les après midi et Sam était souvent tranquille. Il serait donc plus facile de lui parler. Elle entra dans l'établissement. Trois personnes sirotaient leur café assis à l'une des tables. Sam derrière le bar lisait le journal quotidien. Stessy se dirigea vers lui et prit place sur l'un des tabourets.
" Bonjour Sam!
- Salut! Hoooo toi, tu n'as pas beaucoup dormi cette nuit! Je me trompe?"
Stessy avait de grandes cernes violettes sous les yeux, et une petite mine.
" Oui! Je n'ai pas vraiment réussi à trouver le sommeil!
- Tu veux boire quelques chose?
- heu... un diabolo menthe steuplé!"
Sam se tourna pour préparer la boisson et engagea la conversation avec Stessy.
" Alors, tu voulais me parler de quoi?
- Toi qui connais bien Lucy, tu peux m'expliquer l'épisode d'hier? Parce que là, j'avoue que je ne comprends pas à quoi elle joue!!!"
Sam revint avec le verre et s'assit en face de la blonde. Il se dit que le meilleur moyen pour qu'elle comprenne peut- être un peu mieux ses agissements, était de lui reveler quelques trucs sur la vie de Lucy, mais il savait aussi que s'il s'avisait de le faire, Lucy lui en voudrait toute sa vie. Alors il tenta de lui expliquer différement.
" Tu sais.... Lucy se bat sans arrêt contre ses propres démons! Et il arrive très souvent qu'ils prennent le pas sur elle. Même si elle ne le veut pas, ils finissent toujours pas la convaincre. Je ne défends pas ses agissement, mais ça me choque forcément moins que toi parce que moi, je l'ai toujours connue ainsi. Cependant ce qui m'échappe c'est qu'elle dit t'aimer et alors pourquoi faire ça? Si elle t'aime qu'est -ce qu'elle va faire dans les bras d'une autre?
- C'est justement la question que je me pose!!!
- Autre chose... tu t'es bien débloquée avec elle.... J'ai entendu la fin de la discussion hier soir. C'était mouvementé. Mais je pense qu'elle voit que tu veux son bien, et je pense que ce que tu lui as dit devrait la faire réfléchir à ses agissements. Il faudrait que tu parles avec elle. Dis lui les choses telles que tu les penses, comme tu l'as fait hier soir et elle sera forcée de te dire ce qui ne va pas...
- Je ne sais pas si j'en ai envie! Répondit Stessy. Il ne s'est encore rien passé entre nous et pourtant, j'ai l'impression qu'elle m'a arraché le coeur. Sam.... sincèrement, tu penses qu'elle peut avoir une relation posée un jour?"
Sam réfléchit quelques secondes à la question de la blonde, une question à laquelle il n'avait pas de vraie réponse. Il n'était pas dans la tête de Lucy pour savoir, mais il était presque persuadé que si Stessy s'accrochait, Lucy changerait, surtout que la brune avait dit la veille qu'elle ne lâcherait pas l'affaire. Il répondit donc à Stessy.
" Je ne sais pas vraiment ma belle, je ne suis malheureusement pas dans ça tête pour savoir ce qu'elle pense, mais elle a l'air vraiment déterminée à renouer avec toi et c'est ce qui me laisse penser qu'elle est prête. Par contre, il faut que tu essaies de savoir ce qui lui a pris hier au soir et pourquoi elle a fait ça! Parle avec elle ou attend qu'elle le fasse c'est tout ce que je peux te dire !
- Très bien!! je vais réfléchir à tout ça! Merci Sam!
- A ton service!
Stessy rentra chez elle après cette discussion, ça lui avait fait du bien d'en parler avec Sam même s'il n'avait pas pu lui apporter les réponses qu'elle souhaitait. Maintenant elle se demandait si elle devait téléphoner à Lucy pour éclaircir les choses ou si elle devait attendre. Lorsqu'elle franchit le seuil de sa porte, Koah lui sauta dessus. Après une caresse à son chien, elle se fit un café. Elle entra dans le salon, son mug à la main, qu'elle posa sur la table de salon et regarda le téléphone posé sur celle ci. " Je l'appelle ou pas ?" se demanda -t-elle " Et qu'est ce que je lui dis si elle décroche ?" Elle alluma la télé et but son café, mais son esprit était bien loin de là, quelque part sur une île. Elle se demandait ce que faisait Lucy, et en même temps une pointe d'inquiètude se frayait un chemin même si elle ne le voulait pas. Lucy avait quitté le bar dans un état de tristesse et Stessy espérait qu'elle ne fasse pas de bêtises. L'inquiètude devenue trop grande, elle attrapa le téléphone, coupa le son de la télé et cherchera le numéro de Lucy avant d'appuyer sur la touche "appel".
Une sonnerie, puis deux, et enfin trois. Mais aucune réponse de l'autre côté. Peut -être avait elle oublié son téléphone chez elle. Ou peut être faisait elle une sieste? Elle rappellerait plus tard.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cendres de lune
Bébé Abeille
Bébé Abeille
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 05/03/2012
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Toi que je désire tant (RECIT)   Mar 20 Nov - 21:13

CHAPITRE 28

Les heures passaient et Stessy ne reussissait toujours pas à joindre Lucy. Son inquiètude grandit. Elle faisait les cent pas dans son appartement, recomposait le numéro toutes les deux minutes, mais tombait à chaque fois sur le répondeur. Elle avait dû laisser au moins dix messages depuis l'après midi mais elle ne put s'empêcher de rappeler pour la énième fois.

" Veuillez laisser vot
re message après le bip" dit une voix metallique au bout du fil.

Stessy ne réfléchit pas et les mots lui vinrent naturellement, tels qu'elle les ressentait au fond d'elle même.

" Lucy! C'est encore moi.... je sais pas si tu le fais exprés parce que tu ne veux pas me parler ou si tu n'entends pas ton téléphone là où tu te trouves.... Mais je t'en supplie, donne moi un signe de vie ! Je suis très inquiète. Fais moi un signe je t'en prie, ne serait-ce qu'un texto avec marqué ok dessus. Ca me suffira! Merci."

Elle raccrocha le téléphone après se bref message. La nuit était déjà bien avancée, la pendule de la cuisine affichait 23h30. Stessy s'installa avec un chocolat chaud dans son sofa et zappa sur la télévision. Rien ne l'interessait, elle n'avait aucune envie de regarder quoi que se soit, mais elle n'avait pas envie de dormir non plus. Ses pensées étaient tournées vers Lucy, Lucy qui ne donnait toujours pas signe de vie.

De longues minutes passèrent encore et des bruits se firent entendre dans la rue mais Stessy les ignora. Comparé à certains quartiers de la ville, le sien était plutôt animé la nuit, un peu trop parfois. On y trouvait plusieurs bistros et donc il y avait souvent du monde. Les bruits, elle n'y prêtait plus attention, ils faisaient partie de son décor, de sa vie, de ses nuits sauf quand on venait la déranger chez elle. Quelques jeunes sous l'emprise de l'alcool s'étaient amusés à sonner chez elle en pleine nuit avant de partir en courant. Cela avait le don de l'enerver . Elle entendit pourtant des bruits inhabituels, comme si quelqu'un essayait de chanter, puis de parler avant de reprendre un refrain qu'elle ne put reconnaître. Et ces sons étranges semblèrent se rapprocher.

Quelques minutes après, l'interphone de Stessy sonna. Elle se dit que ce devait être les jeunes avinés qui recommençaient leur cirque et elle décida de ne pas répondre . Mais la personne qui se trouvait en bas insista lourdement sur l'interphone et Stessy craint que le bruit dérange les voisins. Elle décida donc, à contre coeur, d'aller décrocher pour envoyer bouler ces jeunes gens. Elle attrapa le combiné de l'interphone et s'adressa séchement au petit joueur qui se trouvait en bas de l'immeuble . Il osait la déranger encore une fois à une heure aussi tardive et elle décida de lui dire ses quatre vérités.

" Ca commence à bien faire petits cons! Allez jouer ailleurs ou j'appelle les flics !!! dit elle.

-Sté???"

Stessy resta interdite, elle ne reconnut pas la voix qui venait de prononcer son prénom.

" Oui.... mais qui êtes vous?

-Lu...Luc..Lucy !

Lucy avait énormément de mal à parler et Stessy comprit tout de suite pourquoi. Ses inquiètudes étaient finalement peut-être bien fondées. Au son de sa voix et aux mots difficilement articulés, Stessy devina que Lucy était ivre.

" Qu'est- ce que tu veux Lucy! ? Elle s'appuya contre le mur derrière elle.

Te parler!
Tu as bu? Stessy lui posa la question tout en connaissant la réponse, mais il y avait surtout un certain reproche dans ses mots.
Je.... oui! Un peu! Mais vien steuplé descends!
Et pourquoi je ferais ça s'il te plait? Je sais pas si on a encore beaucoup de choses à se dire Lucy! De plus tu n'a pas écouté mes conseils ! Tu as encore picolé.Tu as une nouvelle fois noyé ton désespoir dans l'alcool et tu sais que je n'aime pas ça ! Si je décends, tu vas me dire ou faire des choses dont tu ne te souviendras sans doute pas demain et je refuse ça!"

Stessy avait était froide et cinglante dans ses paroles mais elle ne s'en rendit pas vraiment compte. La pseudo haine qu'elle avait pour Lucy avait refait surface mettant à vif les douleurs que lui avait causées la brune. Mais d'un autre côté, elle mourrait d'envie de décendre et de savoir ce que pourrait lui dire Lucy. Seulement, sous l'emprise de l'alcool, Stessy savait que ce ne serait que des paroles en l'air.

De son côté, Lucy n'avait pas répondu. Elle réfléchissait tout de moins elle essayait car les effets meurtriers de la vodka embrouillaient ses idées. Elle ne savait même pas comment elle avait fait pour retrouver le trajet qui menait jusqu'à chez Sessy alors qu'elle n'y était allée qu'une seule fois, et que cette fois là aussi, elle avait bu. C'est à croire que ses jambes connaissaient le chemin plus que ça tête. Mais elle voulait tellement voir Stessy qu'elle y serait aller par n'importe quel moyen. Elle finit tout de même par répondre à l'interphone d'un air dépité.

" D'accord ! Je te laisse....

Attend! Stessy cria presque dans le combiné au cas où Lucy serait déjà partie. Je décends... mais pas plus de cinq minutes!
Je t'attends répondit difficilement Lucy qui sentit soudainement sa tête tourner.

Stessy attrapa ses clefs, et descendit rapidement dans le hall de son immeuble. Habitant au second étage, il ne lui fallut que quelques secondondes pour ouvrir la porte d'entrée. Elle invita Lucy à la joindre rapidement à l'intérieur. A cette période de l'année, l'air était plutôt frais et elle se dit qu' elles seraient surtout plus tranquilles à l'abris, loin du regard des curieux.
Lorsqu'elle aperçut le visage de Lucy, ce qu'elle y vit la pétrifia sur place. D'énormes cernes violettes, une paleur que lui envierait un mort, et des yeux rougis par la fatigue, ou les pleurs? Et sans doute l'acool aussi. Stessy eut mal au coeur en la voyant ainsi. Elle qui était toujours plutôt soignée ressemblait plutôt à un de ces sans abris qui hantent les rues la nuit tombée. Lorsque Lucy passa la porte elle tituba se rattrapant de justesse à l'encadrement de la porte. Stessy eut peur qu'elle tombe mais fut soulagée de voir qu'elle était restée sur ses deux jambes.

" Lucy? Est ce que ça va? "
La paleur extrême de Lucy inquièta encore plus la blonde. Si Lucy avait pu devenir transparente elle le serait déjà.
Elle se raprocha de la brune qui maintenant respirait étrangement. Lucy sembla chercher un second souffle, puis passa à l'état d'hyperventilation. Elle lança un regard apeuré à Stessy qui ne saisit pas.

" Qu'est- ce qui va pas? T'as envie de vomir?

Lucy ne répondit pas mais ses yeux commençèrent à se fermer et elle commença à partir mollement à la renverse. Elle était en train de faire un malaise. Stessy la rattrapa in extremis avant qu'elle ne heurte le sol. Prise de panique elle ne savait quoi faire. Elle approcha son oreille de la bouche de Lucy voulant s'assurer qu'elle respirait toujours. " Elle respire encore" se dit- elle. Elle s'empara de son téléphone dans sa poche de pentalon, et composa le 911.

" Centre de secours de Californie, département 375". Dit une voix à l'autre bout du fil.

Stessy parla d'une voix paniquée.

" Vite! Envoyez moi une ambulance au 455 Larkspur Dr, une femme alcoolisée vient de faire un malaise. On est dans l'entrée de l'immeuble.

Est ce qu'elle respire?
Oui...bien sûr, mais faite vite s'il vous plait! Stessy commençait à pleurer.
Ne paniquez pas Madame. Dites moi simplement si elle est consciente.
Non, elle vient de s'évanouir..Qu'est-ce que je dois faire?
Il y a des chances qu'elle fasse un coma éthylique. Allongez la sur le coté, tendez le bras d'en dessous au niveau de sa tête et positionnez sa tête en arrière. Ensuite pliez la jambe supérieure au dessus du genou de l'autre jambe. C'est une position de sécurité pour les personnes inconscientes. Couvrez la, surveillez son pouls et sa respiration le temps que l'ambulance arrive. Nous serons là dans deux minutes Madame".

Elle raccrocha son téléphone et s'adressa à Lucy, en larmes.

" Je t'en prie Lucy! Qu'est ce que tu as fait, mais pourquoi tu as fait ça? Bon sang, qu'est-ce-qui t'a pris? Tiens bon , tiens bon, les secours arrivent.... Ne me quitte pas s'il te plait! "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cendres de lune
Bébé Abeille
Bébé Abeille
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 05/03/2012
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Toi que je désire tant (RECIT)   Mar 20 Nov - 21:13

CHAPITRE 29

Les minutes paraissaient une éternité à Stessy. Elle controlait le pouls de Lucy en maintenant continuellement son index sur sa carotide et sa respiration comme le lui avait dit la femme au bout du fil. Mais son inquiètude embrouillait ses gestes, elle tremblait à un point inimaginable. Elle murmurait des choses incohérentes dues à l'affolement, mais surtout elle parlait à Lucy espé
rant que cela la réveillerait, mais ce fut en vain.

Les secours finirent par arriver, toutes sirènes hurlantes. Deux hommes en descendirent rapidement avant de pénetrer dans le hall d'entrée où les attendait Stessy.
"Ne vous inquiétez pas Madame, on va s'occuper d'elle. A-t-elle ingéré beaucoup d'alcool?
J'en sais rien, elle est arrivée jusqu'à chez moi dans cet état. Ca ressemble à un coma éthylique.
C'est une intoxication éthylique aïgue, c'est évident, mais elle est arrivée jusqu'ici. C'est plutôt bon signe et vous avez eu le bon réflexe. Ne vous inquietez pas, on s'occupe de tout" .

Stessy fut rapidement écartée de Lucy de façon à ce que les secouristes puissent s'occuper d'elle. Après un examen rapide, un des deux hommes rassura Stessy en lui disant dans les termes médicaux qu'il s'agissait d'un cas "isolé non compliqué" .Ils la mirent sur un brancard, toujours en position latérale de sécurité afin d'éviter l'étouffement en cas de vomissements. Une fois dans l'ambulance, le chef d'équipe demanda à Stessy si elle voulait les accompagner et sa décision fut prise sur le champ. Bien sûr qu'elle accompagnerait Lucy! Elle monta rapidement. Les portes arrières claquèrent, l'un des deux hommes regagna sa place derrière le volant, l'autre vint aux côtés des deux femmes dans la cellule sanitaire.

L'ambulance filait à toute allure vers l'hôpital de secteur le plus proche. On expliqua à nouveau à Stessy que Lucy était en coma éthylique et que la position latérale de sécurité dans laquelle elle l'avait placée avait été un très bon réflexe car de nombreuses personnes avaient perdu la vie dans ces circonstances. Non pas forcément parce qu'elles avaient ingéré trop d'alcool, mais tout simplement qu'elles s'étaient étouffées avec leurs propres vomissures. Ce qui aurait pu être le cas de Lucy. Alors qu'elle devait être rassurée, Stessy était abattue par cette nouvelle, elle aurait pu perdre Lucy et elle ne pouvait s'empêcher de se sentir responsable de ça. Même si quelque part elle n'avait rien fait si ce n'est réagir brutalement aux actions de Lucy.
Ils arrivèrent rapidement aux urgences où Lucy fut immédiatement prise en charge par des médecins.

"Pouls fort et régulier, TA à 12/8, ventilation à 15, PC environ 10 mn" dit l'ambulancier
- ok, en salle 8, charbon."

" Vous êtes de la famille? Lui demanda un premier médecin.
Non, juste une amie. C'est moi qui étais avec elle quand elle s'est évanouie!
D'accord attendez dans la salle d'attente nous vous donnerons des nouvelles dés que possible!"

Stessy prit place dans la salle d'attende des urgences. Un autre médecin, peut-être un étudiant, vint vers elle, sans doute pour en savoir plus sur cette histoire.

" Est ce que je peux vous embêter quelques minutes?
Bien sur ! Répondit Stessy lassement.
Est ce que votre amie a de la famille dans les environs?
Je n'en sais rien! Je la connais pas depuis très longtemps! Mais je crois avoir entendu que ses parents habitaient dans le Nevada à Alamo. Il faudrait peut-être les mettre au courant de cette situation pour éviter qu'ils s'inquiètent si jamais ils l'appelaient.
D'accord connaissez- vous son nom de famille pour qu'on puisse faire des recherches?
Rayan, elle s'appelle Lucy Rayan!
Rayan? Comme le garage sur l'avenue?
C'est la patronne !!!
ho! génial !! Bon merci pour les informations, et ne soyez pas trop inquiète, on a souvent des comas de ce genre et ils en ressortent tous sur leurs deux jambes!
Merci."

Le medecin la laissa, retournant à ses occupations.

Cela faisait maintenant trois longues heures que Stessy attendait des nouvelles de la brune, qui ne venaient pas. Elle avait bu au moins trente cafés, avait fait cinquante fois l'aller retour dans le couloir, elle ne tenait plus en place. Ses pensées étaient brouillées. Les écarts de conduite de Lucy avaient disparu et avaient laissé place à une forte inquiétude. Elle devait se l'avouer, ses sentiments pour la brune étaient bel et bien là. " Je l'aime bien plus que je ne veux le croire" pensa-t-elle " Lucy! Ne m'abandonne pas! On à tellement de chose à vivre toute les deux".

Elle fut coupée dans ses pensées par le médecin qui avait emmené Lucy à son arrivée.

" Mademoiselle?
Comment va t'elle? Demanda Stessy avec empressement.
Bien! Enfin.... elle est toujours dans le potage. On a procédé à un lavage d'estomac pour éviter aux toxines de continuer d'agir sur son organisme.
Elle sera sur pied dans combien de temps?
Encore quelques heures. Son corps doit digérer tout l'alcool qu'elle a pu absorber ..en gros, elle doit finir de décuver et la perfusion que nous lui avons placée l'aidera à le faire.
Est ce que je peux faire quelque chose, je peux la voir?
Bien sûr, chambre 504. Ne soyez pas apeurée par les machines dans la pièce. Deux seulements sont branchées, le monitoring cardiaque et le tensiomètre. Par contre, elle est encore souillée par le charbon, on a pas eu le temps de la rendre plus présentable.
D'accord merci."

Stessy se dirigea vers la chambre indiquée par le médecin. Arrivée devant la porte, elle hésita à entrer, une boule se forma dans sa gorge. Elle se demanda ce qu'elle allait découvrir en entrant. Elle prit son courage à deux mains et poussa la porte. Lucy était allongée dans le lit recouverte d'un drap blanc ou presque. Des capteurs posés sur sa poitrine continuaient de surveiller son rythme cardiaque et un tensiomètre automatique à son bras ,sa pression sanguine. Et une perfusion avait était posé diffusant un produit inconnu de Stessy dans ses veines.

Stessy s'approcha du lit. Lucy était dans un état pitoyable, son visage encore maculé par le charbon, les yeux vitreux et ailleurs, le teint pâle. Stessy prit le fauteil à côté du lit et s'assit. Dans un mouvement lent elle attrapa la main de Lucy sous le draps et la caressa de son pouce.

" Lucy....." Elle ne sut trop quoi lui dire. Je n'arrive pas à croire que tu aies fait ça! Mais pourquoi? Quelque part je m'en veux, car je me sens un peu responsable si tu as fais ça! Je te demande pardon.... maintenant je veux que tu m'écoutes. Je.... " Les mots devenaient difficiles à prononcer, les larmes envahissaient les yeux de Stessy et menaçaient de s' en échapper. Elle renifla puis continua.

" Je veux que tu arrêtes tes conneries, tu m'entends? Laisse tomber cette saloperie. On est mal parties toutes les deux, mais j'ai envie que ça change. Je suis prête à te pardonner tes conneries. On repart à zero. Lucy ce que je veux que tu saches c'est que je t'aime. Oui tu m'as bien entendue je t'aime, et je t'ai toujours aimée. Mais tu es un tel mystère pour moi! Même pour Sam qui pourtant te connaît plus que moi. Je veux de te connaitre, sous tous les angles, mais plus jamais sous celuit-ci!"

Les larmes coulaient à flot sur les joues de la jeune femme. Et l'infirmière qui était entrée quelques instants avant la fin du monologue de Stessy, avait elle aussi les larmes au yeux devant ce discours si touchant. Elle fut presque déçue de dire à Stessy qu'elle devait penser à se reposer et qu'elle, elle devait finir de s'occuper de Lucy.

" Mademoiselle, vous devez aller vous reposer! Votre amie est hors de danger et se remettra très vite. Allez dormir"

Stessy releva la tête et regarda l'infirmière. Elle était encore plus pitoyable que Lucy. Ses yeux éteints étaient pleins de tristesse et de fatigue.

" Ho... oui ... bien sûr, vous avez raison, je m'en vais.
-Vous savez ... votre amie a certainement entendu votre discours, et je suis persuadée qu'elle va réagir encore plus vite à tous ces beaux mots que vous venez de lui dire! Elle est encore dans le cirage, mais elle va vite revenir à son état normal et cette cuite ne sera plus qu'un mauvais souvenir.
Je l'espère en tout cas! Dites est -ce que je peux vous demander quelque chose?
Bien sur! Lui répondit la femme avec un sourire.

Stessy griffonna quelque chose sur un bout de papier froissé qu'elle sortit de sa poche et le tendit à l'infimière.
" Mon numéro de téléphone. S'il se passe quelque chose pendant que je ne suis pas là, s'il vous plait appelez moi! Mais je ne serai pas longue. Je vais aller dormir une petit heure et me doucher.
Comptez sur moi mademoiselle, je suis encore de garde jusqu'à 8h. Je veillerai personnellement sur votre amie. Mais je vous avoue, qu'à part récuperer complètement ses esprits, il ne se passera rien d'extraordinaire.
Merci!"

Stessy se retourna vers Lucy et elle reprit sa main dans les siennes.

" Je dois partir Loo, mais je reviens vite pour voir si tu va bien. Tu ne te débarrasseras pas de moi si facilement. Mais si tu pouvais vite récupérer, ça m'arrangerai car je te dirai ce que je pense entre quatre yeux. Je t'aime Lucy Rayan et je ne te laisserai pas t'abandonner à tes vieux démons.

Elle se pencha sur Lucy et déposa un baiser juste au coin de ses lèvres.....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cendres de lune
Bébé Abeille
Bébé Abeille
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 05/03/2012
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Toi que je désire tant (RECIT)   Mar 20 Nov - 21:14

CHAPITRE 30

Stessy rentra chez elle comme le lui avait conseillé l'infirmière mais elle ne voulait pas laisser Lucy seule trop longtemps. Elle voulait être présente lorsque la brune ouvrirait les yeux. Arrivée chez elle, elle alla directement dans la salle de bain et prit une douche. Le contact de l'eau chaude la fit frissonner mais un sentiment de bien être s'empara d'elle. Elle repensait à ce q
u'elle avait dit à Lucy et se demandait si, inconsciemment, elle l'avait entendue. Dans un sens, elle le désirait, dans un autre ça l'inquiétait et elle aurait préféré le lui dire en face. Ensuite, elle s'interrogeait, se demandant où cela les emmenerait si elle laissait libre court à ses sentiments pour Lucy. Lucy allait-elle se ranger ou jouer avec Stessy? Ces questions la taraudaient mais Stessy comptait bien les éclaircir avec Lucy avant de commencer quoi que ce soit. Elle sortit de sa douche et se glissa dans ses draps, rejoignant ses rêves où elle retrouverait la brune Lucy en pleine forme.

Deux heures plus tard, Stessy était de nouveau à l'hôpital. L'infirmère de garde à qui elle avait laissé son numéro ne lui avait pas téléphoné. Celle ci avait fini son service et avait été remplacée par une collègue. Elle ne savait donc pas si Lucy était réveillée . Stessy alla au bureau des infirmières et demanda des nouvelles de Lucy.

" Bonjour, excusez-moi! Je voudrais juste savoir si Mlle Lucy Rayan est réveillée. Elle a été admise hier pour un coma éthylique!
A ma connaissance, elle n'a pas encore tout à fait repris ses esprits. Je n'ai pas encore fait mes visites mais vous pouvez aller la voir.
D'accord! Merci.

Stessy partit en direction de la chambre 504. Cette fois, elle n'hésita pas à entrer, sachant ce qu'elle trouverait à l'intérieur. Elle devait se l'avouer, Lucy lui avait manqué pendant ces deux heures où elle était rentrée chez elle.
Ce que Stessy ignorait, c'est que Lucy avait repris ses esprits quelques minutes après son départ de l'hôpital. Elle s'était réveillée en sursaut, se demandant où elle se trouvait, mais avais très vite compris quand elle eut vu le décors de la chambre, le tensiomètre automatique et l'électrocardiogramme qui bipait sans cesse à côté d'elle. Lucy avait réfléchi à ce qui s'était passé et la seule chose dont elle se souvenait, c'est d'avoir entendu Stessy lui dire qu'elle l'aimait, qu'elle la pardonnait et qu'elle voulait qu'elle lui revienne. Mais avait-elle bien entendu ? Ou était-ce simplement un rêve ?

Lucy entendit des pas dans le couloir et vit la porte de sa chambre s'ouvrir lentement. Elle reconnut Stessy et referma rapidement les yeux faisant comme si elle était encore dans le cirage. Elle voulait voir si Stessy allait encore dire des choses qui l'éclaireraient sur sa pensée.

Stessy entra et referma lentement la porte derrière elle. Elle vit Lucy toujours allongée dans ce lit. " Elle ne s'est pas encore réveillée" pensa-t-elle. Elle prit place sur le tabouret à côté du lit, et prit naturellement la main de Lucy. La brune resta de marbre à ce geste mais son coeur manqua un battement, ce qui entraina un bip plus fort sur la machine. Stessy s'en rendit compte " elle ressent ma main" se dit -elle. Elle s'adressa à Lucy .

" Je suis revenue! Je vois que tu n'as toujours pas décidé de revenir parmis nous espèce de feignante! Tu en profites pour roupiller! Avoue!"

Mais en vérité Stessy était fortement triste de voir que rien n'avait changé depuis son départ.

" Je sais que je me répète, mais il faut que je te le dise encore une fois Loo.... Je t'aime et j'ai besoin de toi. J'ai besoin de voir tes beaux yeux bleus qui me déstabilisent tant, ta voix qui me fait frémir, entendre tes mots qui me font rougir! Besoin de te voir toi, en pleine forme tout simplemet! Lucy ... si tu m'entends reviens vite, reviens pour moi, pour Sam, pour tes amis , allez, hop!

Lucy qui était bien réveillée, sentait son coeur battre plus fort et sur ces dernieres phrases, elle ne put s'empêcher d'ouvrir les yeux. Stessy avait la tête baissée et ne se rendit pas compte que son amie avait ouvert les yeux. Alors Lucy fit une petite pression sur la main qui tenait la sienne, faisant relever vivement la tête de Stessy.

" Mon Dieu , tu es réveillée!!! Stessy ouvrit de grands yeux. Elle se retint pour ne pas sauter de joie.
- Oui! Je crois que je le suis ou alors c'est un très beau rêve que je fais là!
Ne commence pas Lucy! Dit Stessy sentant la rougeur monter. Comment tu te sens?
Franchement?.... dans le coltard ! Lucy parlait avec une petite voix, sa gorge en avait pris un coup lors du lavage d'estomac.
Laisse toi le temps de récupérer, tu iras mieux ensuite! Ta gorge? Pas trop mal?
Affreusement avoua-t-elle, Je ne pensais pas que ça ferait si mal après un lavage d'estomac!
Comment tu sais ça? Comment sais-tu qu'on t'en a fait un?
Sté! C'est généralement ce qu'on fait au gens qui sont ivres morts!
C'est vrai ! Je... Stessy ne termina pas sa phrase. Elle hésitait à dire les mots qui se bousculaient dans sa tête,ne sachant pas comment Lucy allait le prendre mais elle insista.
Tu? qu'est ce que tu veux me dire?
Je suis contente que... que tu sois de retour!! Je dois dire que tu m'as fait vraiment peur!!

Elle furent coupées dans leurs aveux par le médecin qui venait aux nouvelles. C'était le médecin que Stessy avait vu lorsque Lucy était arrivée à l'hôpital.

" Ah ! Mlle Rayan vous êtes de retour parmis nous!
Oui! Merci pour tout Docteur!
C'est notre boulot. Mais vous savez si vous devez remercier quelqu'un, c'est votre amie ici présente. Si elle n'avait pas eu les bons réflexes, vous auriez peut-être eu de sérieux problèmes!!!"

Lucy ne sut quoi répondre au médecin. Elle se contenta de faire un sourire. Stessy lui avait peut-être sauvé la vie, elle en était consciente. Elle se devait de la remercier mais elle garda ça pour plus tard, lorsqu'elle serait plus tranquille.

" Bon, tout est revenu à la normale cependant je vais vous garder en observation. Encore un quelques heures et vous pourrez sortir en début d'après-midi." Lui dit le médecin.
On ne pourrait pas enlever ce truc de mon bras? Elle désigna la perfusion. Je deteste les piqures!
Non on ne peut pas. Ce sérum vous aidera à vous sentir encore mieux jusqu'à tout à l'heure!"

Le médecin sortit de la chambre, et laissa les deux fille seules. Lucy devait maintenant parler à Stessy en tout honnêteté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cendres de lune
Bébé Abeille
Bébé Abeille
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 05/03/2012
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Toi que je désire tant (RECIT)   Mar 20 Nov - 21:15

CHAPITRE 31

" Quelle merde! Je deteste ce truc! Lucy secoua le bras faisant bouger la tubulure reliée à la poche de sérum.
-C'est pas si terrible! C'est qu'une perfusion! Tu l'as depuis hier alors tu peux bien la garder encore un peu!"

Lucy regarda la blonde un sourire au lèvre. Le visage de Stessy lui avait terriblement manqué depuis leur dispute quelques jours auparavant et elle s'en voulait
terriblement. Plusieurs fois elle avait voulu l'appeller pour s'excuser, mais n'avait pas osé tellement elle savait Stessy en colère et déçue . Les jours étaient insipides. Elle avait été d'une humeur massacrante au boulot, ce qui inquiétait ses employés, mais pas un n'avait fait de commentaires de peur de se faire renvoyer sur le champ.

Lucy avait beaucoup réfléchi , et à plusieurs reprises elle s'était sermonée toute seule sur ses agissements. Elle même ne se comprennait pas, elle aimait Stessy mais quelque chose lui faisait peur. Elle ne savait pas vraiment quoi, peut être etait-ce la peur de se tromper? De ne pas être capable de tenir une vraie relation avec elle et de la faire souffrir ? Beaucoup de questions se bousculaient dans sa tête, mais l'envie d'avoir Stessy auprès d'elle était bien plus forte et elle comptait bien faire en sorte de se faire pardonner.
Lucy se décida à parler franchement à la blonde, tout ceci avait assez duré.

" Je te remercierai jamais assez pour ce que tu as fait pour moi, tu aurais pu me laisser dans cette entrée.... si tu n'étais pas décendue, j'aurais été seul face à ça, et aujourd'hui je ne serais peut être plus là! Alors merci... du fond du coeur!
-Ne parle pas comme ça Lucy! Je refuse de penser à ce qui aurait pu se passer si je n'étais pas décendue! Si ça se trouve tu serais rentrée chez toi sans problème....."

Stessy avait prononcé ses mot presque en chuchotant, elle ne le pensait pas une seule seconde. Bien sûr que si elle n'était pas décendue les choses auraient pu être plus graves. Le médecin l'avait dit quelques minutes auparavant et ceci avait emmené des frissons à Stessy.

" Je ne pense pas! Repris Lucy. Mais n'en parlons pas! Je tenais juste à te remercier d'avoir appellé les secours, et aussi d'être restée avec moi alors que j'étais dans le cirage.... Peu de gens l'auraient fait pour moi!
-C'était quelque chose de normal pour moi tu sais...et puis j'avais tellement peur qu'il t'arrive quelque chose pendant que je n'étais pas là! J'ai même laissé mon numéro à l'infirmière de garde au cas où, alors tu vois, tu étais en de bonnes mains... Stessy avait le sourire et ça plaisait à lucy."

Lucy ne savait pas comment dire les choses suvantes alors elle décida d'aller au but directement, sans détour, et elle verrait bien ce qui allait se passer.

" Sté.... il faut que je te dise, j'ai entendu ce que tu as dit tout à l'heure lorsque que tu es arrivée...."

Stéssy prit une forte inspiration. Surprise elle se mit à rougir fortement en repensant aux paroles qu'elle avait prononcées. Lucy, voyant la rougeur sur le visage de Stessy continua.

" Ces mots, lorsque je me suis réveillée... Il me semblait les avoir entendus pendant que j'étais dans le coltard mais je n'en étais pas sûre... quant tu es arrivée, tout à l'heure, j'étais déjà revenue depuis un bon moment, mais je voulais voir si tu allais les redire, je voulais être sûre...."

Lucy se tut, attendant un réaction, un mot, de la part de Stessy. Celle ci demeura silencieuse. Lucy pensa qu'elle ne savait que répondre à cela, elle connaissait la timidité de Stessy face à elle et ce qu'elle venait de lui dire avait atteint le sommum. Elle en était consciente. Mais en ayant assez de tourner continuellement autour du pot, elle préferait mettre les choses à plat. Elle regarda Stessy, qui plongea son regard dans le sien, toujours sans réaction. Lucy se demanda ce qu'elle pouvait bien penser. Allait -elle encore reculer? Et décider de ne rien laisser paraitre de ses sentiments? Lucy espérait que non et de toute façon elle avait décidé de tout faire pour que Stessy craque.

Celle-ci ne savait quoi dire ou faire. Alors rassemblant tout son courage, elle s'approcha lentement du visage de la brune, sans lâcher les yeux de Lucy pensant y lire un refus ou autre, ce qu'elle ne vit pas bien entendu. Alors elle franchit les derniers centimètres qui la séparaient de Lucy et déposa ses lèvres sur les siennes dans un mouvement lent et doux. Elle ressentit des frissons au contact de sa bouche sur celle de Lucy et un sentiment de bien être extrème l'enveloppa. Elle en avait tellement envie depuis le premier jour où elle avait rencontré la brune. Lucy passa sa main derrière la nuque de la blonde afin d'appuyer un peu plus le baiser. Elle ne voulait pas que celui ci se termine, elle aimait tellement sentir Stessy contre elle. Mais c'est Stessy qui mit fin à se merveilleux rêve en séparant ses lèvres des siennes. Elle se recula assez rapidement de Lucy et rougit violament.

" Je.... désolée, je sais pas ce qui m'a pris! Stessy bagaya comme au premier jours et ceci fit rire Lucy.
-Hey ma belle, y a aucun problème j'en avais autant envie que toi! -Mais je voudrais savoir une chose Stessy....
-Dis moi! Répondit celle ci, se doutant de la question.
-Qu'est ce que ça signifie pour toi.... ce baiser?

Stessy réfléchit à la question. Elle avait en elle sa réponse mais ses doutes envers Lucy étaient toujours là.

-Et bien.... Je ne sais pas, je... je suis amoureuse de toi, ça tu le sais! Mais j'ai peur... peur de toi et de tes agissements! Je ne sais pas si je peux te faire confiance, si je vais encore souffrir, j'ai peur que demain tu sois de nouveau avec une autre femme tu comprends!!
-Je comprends tout à fait! Admit Lucy une tristesse dans les yeux. Mais je suis prête à rester enfermée dans une maison avec toi avec interdiction de sortir pour te prouver que toi seule compte à mes yeux dorénavant Stessy. Je t'aime bien plus que quiconque sur cette putain de terre et je prouverai à tout le monde que Lucy Rayan à décidé de changer. Laisse moi une chance de te le prouver!

Stessy sourit face à ces propos car Lucy avait l'air d'être sincère dans ses mots. Elle avait envie de le croire cette fois mais elle avait encore quelque chose à dire à Lucy.

" J'ai autre chose à te dire!
-Je t'écoute!
-Tu peux faire quelque chose pour moi?
-Tout ce que tu veux!"

Stessy rougit à cette phrase, "tout ce que je veux" pensa-t-elle " tu ne te rends pas compte de ce que tu dis Loo". Elle se reprit intérieurement " Stessy tes pensées s'égarent, reviens sur terre."

" Je veux que tu te fasses suivre pour ton problème d'alcool. Va voir un psy ou les alcooliques anonymes, tout ce que tu voudras mais fais quelque chose! Je t'en supplie. Ne continue pas dans cette voie. Ca me bouffe de te voir te détruire avec cette séloperie. Si tu refuses, alors je ne pourrai pas être avec toi. L'alcool est quelque chose que je méprise depuis toujours!
-Alors pourquoi en bois tu? Demanda Lucy.
-Je ne bois qu'une petite bière de temps à autre, je ne bois pas d'alcool fort et de plus je connais mes limites...
-Sté.... j'accepte! Je suis prête à tout pour t'avoir avec moi. Des demain, j'appelle qui de droit pour me faire suivre de près. Je vais devenir un femme modèle je te le promets!
-Merci!
-Je t'aime Stessy!!!

Lucy plongea son regard dans celui de Stessy et vit une étincelle illuminer celui- ci! Une étincelle que Lucy se promit de ne jamais enlever.

" Je t'aime aussi Lucy!

Elle se raprocha une nouvelle fois de Lucy qui venait de se mettre en position assise . Elle attrapa Stessy et la fit s'assoir tout près d'elle avant de sceller ses lèvres sur les siennes dans un baiser passionné mais qui restait toujours aussi chaste.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cendres de lune
Bébé Abeille
Bébé Abeille
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 05/03/2012
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Toi que je désire tant (RECIT)   Mar 20 Nov - 21:15

CHAPITRE 32

Des coups portés à la porte de la chambre les porta à se séparer. A contrecoeur Stessy s'écarta de la brune.

" Tu attends quelqu'un? Demanda-t- elle à Lucy.
Pas que je sache.. Je me demande qui ça peut être! Entrez! cria Lucy."

Une petite dame agée d'une soixantaine d'années environ entra dans la chambre, suivie d'un homme plutôt grand qui devait avoir à peu près le même âge. Stessy
eut l'impression de voir Lucy entrer dans la pièce. L'homme avait les mêmes traits de visage qu'elle. " C'est sans doute ses parents" se dit -elle.

Lucy les accueillit avec un large sourire quand ils pénétrerent dans la chambre.

" Maman! Papa!! Mais qu'est ce que vous faites là? Demanda- t-elle surprise.
Et bien nous avons reçu un coup de téléphone d'ici nous disant que tu avais était admise. Alors avec ton père on a décidé de prendre la route pour venir te voir!
Vous n'auriez pas du faire autant de route pour ça! Tout va bien."

Le visage de la mère se ferma sur cette dernière phrase et les traits de son visage se durcirent. Stessy se dit que les choses allaient devenir moi festives d'ici peu.

" Tout va bien ???? Où vois- tu que tout va bien? On apprend que notre fille s'est alcoolisée au point de faire un coma! Dieu merci non grave, et qu'elle a été hospitalisée rien que pour ça et toi tu dis que tout va bien!
Calme toi maman!
Tu n'écoutes pas! Jean-philippe dis lui toi !"

Ce fut au père de Lucy de prendre la parole à son tour.

" Ta mère a raison Luh! Quelque chose ne va pas, ou n'allait pas. Je ne sais pas ce qui t'a poussée à plonger dans l'alcool, mais il faut que tu fasses quelque chose. Tu as eu de la chance cette fois, mais la prochaine tu n'en auras peut être pas autant.... Nous tenons à toi Luh. Pense un peu à nous, nous ne voulons pas qu'il t'arrive quoi que ce soit!
Je sais papa! J'ai déconné... grandement... j'ai ... j'ai pété un plomb, j'ai joué au con! Mais je vais faire ce qu'il faut pour m'en sortir je vous le promets! Au fait...."

Lucy attrapa la main de Stessy et la fit approcher.

" Voici Stessy, c'est elle qui a appellé les secours quand c'est arrivé... Si elle n'avait pas été là... je ne sais pas ce qu'il se serait passé!"

La mère de Lucy fit le tour du lit et vint vers elle. Elle attrapa chacune de ses mains qu'elle enveloppa dans les siennes.

"Mademoiselle, je vous remercie infiniment pour ce que vous avez fait. Lucy est la chose la plus importante sur cette terre que je possede, alors ...merci."

Stessy fut destabilisée de recevoir autant de remerciements, autant de chaleur et de reconnaissance. Pour elle, ce qu'elle avait fait était tout à fait normal. Elle sentit alors ses joues s'empourprer.

" ... Je vous en prie Madame, c'est normal! Lucy est mon amie!
Ton amie???? Lucy s'assit d'un bond sur le lit. Je suis juste ton amie?!"

Le visage de Stessy passa du rouge au cramoisi et Lucy explosa de rire devant la mine de la blonde. Elle avait reussi son coup et elle en était fière. Le père de Lucy avait suvi toute la scène et décida de venir en aide à Stessy.

" Luh, arrête, regarde là! Elle va partir en courant dans moins de trente secondes si tu continues!
C'est vrai! Mais c'était l'entrée en matière de ce que j'ai à vous dire. Stessy est plus que mon amie. C'est aussi ma compagne!"

Stessy observa Lucy. Elle ne pensait pas qu'elle allait la présenter ainsi à ses parents et la question qu'elle se posait maintenant était de savoir si ses parents étaient au courant de son homosexualité.
Stessy n'eut pas attendre longtemps pour en connaître la réponse.

" Une de tes nombreuses conquêtes ou une vraie? Demanda sa mère."

Ok donc, non seulement ses parents savaient pour son orientation sexuelle, mais aussi pour ses parties de jambes en l'air inombrables. Stessy devint soudain dubitative. Si Lucy présentait toutes ces filles à ses parents, alors peut être allait- elle devenir un nouveau trophée de chasse. Elle fut rassurée par une parole du père de la brune.

" Voyons Anne! Tu sais bien que Lucy ne nous a jamais présenté de femme, mise à part l'autre folle! Fait le compte, ce n'est que la seconde qu'on voit donc je pense que c'est sérieux ! J'ai raison Luh?
Tout à fait Papa. Stessy est loin d'être une passade. C'est du sérieux!"

Elle tendit la main et fit s'assoir la blonde à côté d'elle. Stessy appréciat les paroles de Lucy mais une crainte flottait toujours en elle et elle aller avoir du mal à s'en défaire, elle le savait.

" En tout cas, vous êtes la bienvenue dans la famille Stessy!
Merci M Rayan!
Ho non pas de ça, appelez moi Jean-philippe et voici ma femme Anne.
Enchantée.
Le plaisir est partagé Stessy, vraiment. Sur ce, nous devons nous en aller, nous avons pas mal de route à faire et nous voudrions rentrer avant la nuit!
Non Maman! Cela fait longtemps qu'on ne s'est pas vus nous trois, restez! J'attends le médecin pour ma sortie. Vous n'aurez qu'à venir à la maison. C'est pas comme si je n'avais pas de place!
Tu ne préfère pas rester tranquille avec ton amie?"

Lucy réfléchit quelques secondes. Elle n'avait même pas encore eu le temps de proposer à Stessy de venir chez elle quand elle sortirait. Elle ne savait pas si elle accepterait. Stessy voulait peut être prendre son temps, ne pas brusquer les choses. Lucy bien sûr mourrait d'envie de l'inviter.

" Heu... Et bien, à vrai dire... heu.... Lucy cherchait ses mots. Cela fait à peine une heure que nous sommes officiellement ensemble. On en a pas encore parlé mais... elle se tourna vers Stessy. Sté, est ce que tu veux venir passer la soirée avec nous? Je sais que tu bosses, mais je vais appeller franck pour qu'il me garde le ferry ouvert, et comme ça nous viendrons prendre un verre, sans alcool... et on rentrera tous ensemble qu'en dis -tu?

Stessy fut prise au dépourvu. Elle savait que si elle refusait, ça allait faire mal à Lucy mais à contrario si elle allait chez elle qu'allait-il se passer? Elles allaient dormir ensemble sans aucun doute et puis serait- elle assez forte pour résister à une brune ténébreuse à ses côtés? Son esprit lui disait que oui, mais son coeur disait le contraire. Elle ne voulait pas faire avancer les choses trop vite, elle voulait prendre le temps de découvrir Lucy comme elle l'avait dit.

Lucy voyant que Stessy ne répondait pas savait ce qu'il se passé, et elle tenait à ce qu'elle n'ai aucune crainte en acceptant.

" Ma chérie, écoute, si tu viens à la maison, tu pourras prendre ma chambre et je dormirais sur le canapé d'accord?
Non! Enfin je veux dire d'accord je viens, mais pour le canapé..... on verra!"

Elle fit un sourir à Lucy qui l'entoura d'un bras long au niveau de la taille. La conversation s'arrêta rapidement en voyant le médecin entrée dans la chambre une nouvelle fois, avec des nouvelle qui aller rendre le sourir à une certaine personne....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cendres de lune
Bébé Abeille
Bébé Abeille
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 05/03/2012
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Toi que je désire tant (RECIT)   Mar 20 Nov - 21:15

CHAPITRE 33

" Mlle Rayan, je vois que vous êtes en bonne compagnie. Le médecin sourit voyant les parents de Lucy dans la chambre, mais surtout la petite blonde assise tout près d'elle.En très bonne, je vous remercie! Alors je peux sortir?"


Le medecin réfléchit quelques instants, ce qui inquiéta Lucy.

"Et bien, heu... je ne sais pas trop!Gardez moi une journée de plus ici et je commets un attentat ! Répondit Lucy."


Les parents de Lucy ainsi que Stessy explosèrent de rire en même temps, ils connaissaient tous l'adoration de Lucy pour les hopitaux et même le médecin avait du mal à garder son sérieux face à cette remarque.

" Ho non, non, non je ne prendrais pas ce risque, signez simplement ce papier et je vous laisse partir!Bien, voilà qui est mieux! Répondit la brune un sourire carnassier sur les lèvre."


Lucy signa le papier, avec un sentiement de soulagement. Elle allait enfin quitter cet endroit. Déjà, petite, Lucy n'aimait pas les hopitaux. C'était quelque chose d'impensable pour elle que d'y mettre un pied. Et lorsqu'elle se blessait assez gravement, ses parent avaient un mal fou à la contrôler dans la salle des soins. Elle piquait beaucoup de crises et essayait sans cesse de s'échapper. Il aurait presque fallu l'attacher pour qu'elle arrête, mais son père trouvait toujours les mots justes pour qu'elle reste tranquille le temps qu'elle se fasse soigner.

La sortie se passa sans encombre sauf qu'elle avait horreur de ce fauteuil roulant dans lesquels on raccompagnait les patients jusqu'à la sortie. Lorsque Lucy fut à l'air libre, elle prit une grande inspiration. On aurait presque cru qu'elle n'avait pas vu l'extérieur depuis des semaines alors que ça ne faisait que quelques heures.

" Par contre, je vais devoir vous rejoindre au ferry parce que je n'ai pas ma voiture. Je dois aller la chercher chez moi!Mais comment es- tu venue hier alors? Demanda Lucy.
Bein je t'ai accompagnée dans l'ambulance, cette question!"

Jean-philippe pensa à quelque chose et il en fit part à Stessy.

" Plutôt que de partir chacun de notre coté, on pourrait aller ensemble récupérer votre voiture, et ensuite aller vers le ferry? Qu'en pensez vous?Je ne voudrais pas abuser!
C'est moi qui le propose, et d'ailleurs.... je ne vous demande plus votre avis, vous montez en voiture et vous m'indiquez la route. Allez go!"


Stessy n'osa rien répondre à ça, mais un sourire illuminait son visage. Jean-Philippe resemblait beaucoup à Lucy, tant niveau physique que caractère, doté d'une gentillesse incroyable.
La mère de Lucy, Anne, était plus calme et plus réservée, mais son visage respirait la douceur et Stessy se sentait bien en sa compagnie. Elle espérait pouvoir faire plus ample connaissance avec eux, car malgré tout, si les choses se passaient bien avec Lucy ils deviendraient des personnes de sa famille.
Le trajet dura environ quinze minutes jusqu'au parking de l'immeuble. Stessy se félicita d'avoir su diriger aussi bien Jean-Philippe au travers de la ville, elle qui souvent confondait sa gauche et sa droite. Sur ce coup là elle n'avait pas fait une seule erreur.

" Bon, nous y sommes. Je vais vous suivre parce que je connais pas le trajet!Non, c'est eux qui vont te suivre, parce que je viens avec toi! Lui répondit Lucy.
Rectification! Donc, vous nous suivez vu que le co pilote est avec moi!


Stessy monta dans sa voiture, suvie de Lucy. Elles se mirent en route vers le ferry, suivies de près par les beaux parents.
Un calme monstre regnait dans la voiture. Lucy paraissait absorbée par ses pensées et Stessy était concentrée sur la route, bien que ses pensées à elle étaient plutôt ailleurs. Ce fut Lucy qui, la première, brisa le silence.

" Est ce que je t'ai mise mal à l'aise vis à vis de mes parents?Mais non pourquoi ça?
Lorsque je leur ai dit qui tu étais réellement pour moi. J'ai eu l'impression d'avoir fait une connerie vue la tête que tu as fait, et ... si c'est le cas, j'en suis désolée! Je ne pensais pas à mal en le faisant. Je voulais juste qu'ils sachent ce que tu représentais à mes yeux et je voyais déjà ma mère se dire que tu étais sûrement une de ces filles que je ne gardais pas! Je savais qu'en leur disant ça, ça les rassurerait.
Ne t'en fais pas, j'ai juste... été surprise. Je ne m'attendais pas à ce que tu leur dises. Même si ça m'a fait plaisir... de plus j'ai était rassurée lorsque ton père a dit que tu ne leur avais jamais présenté tes copines, à part ton ex bien sûr! J'ai moins cette image de collection du coup...."


Stessy repartit dans ses pensées laissant les mots en suspension. Lucy déposa sa main sur celle de Stessy qui était sur le pommeau de vitesse pour attirer son attention.

" Sté, je veux que tu saches que j'étais sincère dans ce que je disais. Tu n'es et ne sera jamais une simple passade. Je te le dis depuis le début, je ne veux pas jouer avec toi. Je sais que tu as du mal à le croire et je le comprends. D'ailleurs.... personne le croit! Mais je veux prouver à tout le monde que mes sentiments pour toi son vrais. Je sais que mon passé de coureuse de jupons me suivra toute ma vie, et je pense que je le prendrai souvent dans la tronche mais je m'en fous, tant que toi tu me crois...."

Stessy tourna la tête vers elle.

" Je te crois.... mais je garde toujours des craintes, et ne m'en veux pas si parfois je suis sur mes gardes!Je ne t'en voudrai pas parce que je le comprends ma puce!"


Stessy emit un rire qui suprit Lucy.

" Pourquoi tu ris? Qu'est ce que j'ai dit de drôle!Rien, rien du tout. C'est juste que c'est la seconde fois que tu me donnes un petit nom et que ça me fait bizarre! Ne va pas croire que ça me gène hein, parce que j'adore, mais venant de toi c'est ... surprenant!
Evite de raconter ça à tout le monde tu veux, ça casserait mon image de mauvaise fille, mal élevée et ultra méchante!"


Stessy rit de plus belle.

" Tu es un vrai bisounours en vérité!QUOI? Hurla lucy? Un bisounours MOI? Mon dieu c'est pathétique Stessy, je ne peux pas croire ça!
Ne t'en fais pas, je garderai le secret, je te le promets.

Elle approcha son visage de Lucy et l'embrassa, gardant tout de même un oeil sur la route. Les lèvres de la brune étaient chaudes et sucrées. La tentation fut trop grande et il fallait qu'elle recommence. Alors elle recommença. Le baiser fut doux, mais plus appuyé que les précédents et dans un léger mouvement de ses lèvres Lucy les entrouvrit, laissant Stessy faire ce qui lui plaisait. Lucy pensa qu'elle reculerait, mais contre tout attente, Stessy immisca sa langue dans la bouche de la brune, avant de la mêler à la sienne. Juste quelques secondes avant que Lucy ne rompte le baiser et tourne le volant à contresens, évitant ainsi de percuter un panneau "stop" flambant neuf.

" Hum.. tu devrais regarder la route et rester un peu plus concentrée.. J'ai pas envie d'arriver en miettes à destination!"

Stessy devint rouge écarlate encore une fois. Elle ne s'était pas vraiment rendue compte de ce qu'elle faisait. Elle avait tellement apprécié qu'elle en avait oublié qu'elle conduisait . Si Lucy n'avait pas gardé un oeil sur la route, elles se seraient sûrement trouvées dans le décor. Lucy afficha un large sourire, signe d'un contentement. Elle aima sentir le désarroi qui s'empara de Stessy à cette instant précis.

" Heureusement que tu étais là!Oui! À l'avenir je me souviendrai de ne pas t'embrasser en conduisant. Ca peut devenir dangereux!
Ho ça va hein! Je suis sûre que tu aurais fait la même chose.
Ah non! Je ne roule pas de pelle en roulant moi Mademoiselle!"


Stessy tourna la tête ne voulant pas que Lucy voie son visage aussi rouge qu'une tomate. Mais Lucy décida de ne pas s'arrêter là et en rajouta une couche....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mielpops09
Reine des abeilles
Reine des abeilles
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Re: Toi que je désire tant (RECIT)   Mar 20 Nov - 21:19

Merci mon ange. Ton récit a sa place ici..Je te souhaite encore plein de succès et plus de fans..jtm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mielpops09.forumgratuit.org
cendres de lune
Bébé Abeille
Bébé Abeille
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 05/03/2012
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Toi que je désire tant (RECIT)   Mar 20 Nov - 21:21

Merci mon amour, c'est gentille, je n'avais pas pensé à le mettre ici Very Happy merci de me l'avoir rappelé et encore un grand merci pour ton aide Smile

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cendres de lune
Bébé Abeille
Bébé Abeille
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 05/03/2012
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Toi que je désire tant (RECIT)   Mer 21 Nov - 21:05

CHAPITRE 34

" Une chose est sûre. C'est que je ne te ferai jamais l'amour pendant que tu conduis... sauf si j'ai envie de me suicider bien sûr!"

Stessy tourna violemment la tête vers Lucy et planta son regard dans le sien, la bouche grande ouverte. Elle ne pouvait pas croire ce qu'elle venait d'entendre. Elle ne pouvait pas croire que Lucy avait dit un truc pareil. Bien que cela ne l'étonna guère venant d'elle, Stessy n'en resta pas moins interloquée.

" Tu es impossible ! Tu le sais ça ?!
Ah ? Tu trouves?"

Lucy la regarda avec une moue de chien battu.

" C'est pas la peine de me faire ton oeil de cocker, tu es et tu resteras impossible!
Je suis comme ça, que veux tu ?! On ne se refait pas! Et je suis trop vieille maintenant!
Mon dieu! Qu'est -qu'il ne faut pas entendre! Tu as 27 ans Loo!
C'est vieux !
Tu te fous de moi là? De toute façon à n'importe qu'elle âge tu resteras aussi belle!"

Stessy se rendit compte de ce qu'elle venait de dire.

" Ho t'es chou! Et je suis fan de cette rougeur dès que je sors ce genre de truc! Je trouve que ce rouge te va à ravir!
Tu prends un malin plaisir à la provoquer n'est- ce pas?
Biens sûr que oui, j'aime t'embêter! Ce sera l'un de mes passe temps favoris dorénavant." Un sourire tout mignon vers Stessy.
"Allez miss fleur bleue, on est arrivées!"

Stessy s'arrêta à l'entrée du ferry. Lucy descendit de la voiture et monta à bord. Elle embrassa amicalement le personnel se trouvant dans la cabine comme si elle le connaissait depuis toujours. Elle désigna ensuite les deux voitures celle de Stessy et celle de ses parents, sans doute pour demander l'autorisation de les faire monter à bord. Après avoir échangé quelques mots elle revint vers eux.

" Allez en route! Papa, Maman vous vous mettez à coté de nous.
Très bien! Répondit son père. "

Tout le monde remonta en voiture puis alla se garer sur l'avant du ferry. Stessy coupa le moteur de la voiture.
Lucy fouilla dans son sac, sortit une petite carte et descendit de voiture une nouvelle fois. Stessy se demanda ce qu'elle fabriquait et la vit déposer la carte sur le parebrise avant de revenir à l'intérieur.

" Qu'est ce que c'est?
Ma carte de résident. Si je ne la mets pas sur ma voiture je ne peux pas entrer sur l'ile! Ils me connaissent mais je suis obligée de le faire. Me demande pas pourquoi. J'en sais foutrement rien et je trouve ça complètement idiot d'ailleurs!
Mais ce n'est pas ta voiture, il connaissent ta voiture non?
Oui! Mais ça marche aussi pour celle de quelqu'un d'autre si j'y suis. Ca ne marche que si je suis là, sinon, impossible d'aller sur l'ile.
Vraiment étrange, et tes parents? Il vont pouvoir entrer?
Oui! Mais parents on leur propre carte de "visiteur".
Cool!"

La traversée dura une dizaine de minutes. A l'approche de l'ile, Stessy sentit son coeur commencer à battre plus vite. Elle allait découvrir l'endroit ou vivait Lucy, son île, sa maison, son espace de vie, elle avait un certaine apréhension. Mais elle était aussi impatiente de voir à quoi pouvait resembler la villa de Lucy, ses goûts en matière de décoration. Le ferry accosta sur une ile magnifique, préservée de la pollution et du bruit de la ville. La verdure était sublime, on aurait presque dit que tout était faux tellement c'était magique.

" Salut Joe ! Dit Lucy à l'attention du gardien de l'ile.
Hey Lucy! Comment ça va?"

Lucy embrassa l'homme au visage buriné. Elle connaissait tout le monde ici. C'était marrant à voir et ça ne surprit pas Stessy le moins du monde.

" Très bien comme toujours! Tout roule! Ma maison est toujours là?
Je ne l'ai pas encore vu aller se jeter à la mer donc je pense qu'en effet elle est toujours à sa place!
Hahaha d'accord bon on y va alors! A plus!
Ciao bonne soirée!"

Nous arrivames rapidement à l'entrée de la villa de Lucy. C'était un belle et grande maison cossue. L'allée qui conduisait à l'entrée principale était bordée d' une belle et grande haie bien verte. De petite fleurs avaient était plantées de chaque côté pour la mettre en valeur. Et deux beaux géragniums tombant étaient suspendus au dessus de la porte. Cette propriété était bien entretenue. Restait à savoir si c'était par Lucy ou quelqu'un d'autre. Stessy avait du mal à croire que Lucy pouvait prendre le temps de planter des fleurs, de s'en occuper de les "bichonner" car c'est bien connu, les fleurs si on ne les bichonne pas elles s'adonnent au suicide collectif. Lucy ouvrit la porte et Stessy resta stupefaite lorsqu'elle découvrit la décoration intérieure. Elle ne s'attendait pas à quelque chose de si "jeune" venant de Lucy. Elle aurait pensé à quelques chose de plus soft. Mais cette déco lui plaisait et elle se sentit bien.

" Voilà! Bienvenue chez moi ! Maman, Papa, si vous voulez vous reposer ou prendre une douche vous savez où est votre chambre!
J'en prendrai bien une en effet! Répondit Anne.
Je vais m'occuper de faire visiter à Stessy et ensuite on préparera l'apéro.... sans alcool pour moi!
Ca marche! Répondit son père."

Une fois les parents de Lucy montés à l'étage, les deux jeunes femmes se retrouvèrent seules dans le salon. Stessy ne savait quoi dire ou faire, sa timidité avait repris le dessus .

" Alors.... Comment tu trouves mon antre?
Sublime! J'adore! l'atmosphère, les couleurs, les meubles! Tout! Tu as vraiment du goût en matière de décoration intérieure!
Ho je voulais juste quelque chose de disign mais pas dans le superflu, juste ce qu'il faut.
C'est parfait comme ça!
Tu veux voir les autres pièces?
Bien sûr ! Avec plaisir!
Suis moi!"

Lucy tendit la main vers Stessy qui la prit sans réfléchir. Elles se dirigèrent donc main dans la main vers la salle de bain....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cendres de lune
Bébé Abeille
Bébé Abeille
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 05/03/2012
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Toi que je désire tant (RECIT)   Jeu 22 Nov - 15:18

CHAPITRE 35

En entrant dans la salle de bain, Stessy resta interloquée. Une immense salle de bain s'offrait à elle. Une douche d'un côté, une baignoire de l'autre et une espèce de banc étrange contre le mur voisin voisin.

'' Pourquoi ce banc ?
C'est un bain pour sauna. Si j'allume la vapeur, la salle de bain devient un sauna !
Et après tu viens me dire que tu ne fais pas dans l’extrême !
Mais non c'est pas de l'extrême !
D'accord ! Alors explique moi. Combien de personnes ont une salle de bain transformable en sauna ??? ''
C'est peut être simplement parce que les gens n'y pensent pas... répondit Lucy.
Mouais ! ''
Stessy fut prise d'une étrange sensation tout à coup. Des images de Lucy dans ce sauna lui apparurent, des images où Lucy était accompagnée d'autres femmes. Elle ne put supporter plus longtemps cette pensée et partit en courant dans le salon.
Lucy ne comprit pas ce qui se passait et rejoignit Stessy. Lorsqu'elle arriva, elle la trouva de dos appuyé contre la baie vitrée. Elle s'approcha lentement d'elle se demandant ce qui allait se passer.

'' Sté ? Est ce que ça va ?
- ….. ''

Aucune réponse de la blonde. Lucy arriva à sa hauteur et la fit se retourner. Mais elle ne s'attendait pas à trouver une Stessy en pleurs.De grosses larmes perlaient sur ses joues.

'' Hey, mais qu'est ce qui se passe ? Pourquoi es-tu partie si vite ? Et maintenant je te trouve entrain de pleurer.... qu'est ce qu'il y a ?
.... rien !
Mauvaise réponse. On ne pleure pas sans raison. Pourquoi refuses- tu de me parler ? J'ai dit quelque chose qu'il ne fallait pas ?
Non ! C'est moi, c'est idiot !
Viens, il est temps qu'on parle...''

Lucy entraîna Stessy vers le canapé et la fit s'asseoir. Elle prit place à coté d'elle et attrapa ses deux mains qu'elle tint fermement dans les siennes. Puis elle obligea Stessy à la regarder dans les yeux. D'un mouvement lent et doux elle essuya de son pouce les quelques larmes encore présentes au coin de ses yeux. Stessy, à se geste, les ferma essayant de se concentrer pour les stopper. La question maintenant était de savoir de quoi Lucy voulait parler.

'' Explique moi ce qu'il s'est passé dans la salle de bain Sté ! Qu'est- ce que j'ai dit ou fait qui t'a mise dans un état pareil ?''

Stessy remarqua l’effort que faisait Lucy pour arranger les chose. Elle se lança.

'' Je te l'ai dit.. tu n'as rien fait ! C'est juste que, un bref instant, je t'ai imaginée dans cette salle de bain avec... d'autres femmes ! Et le simple fait d'imaginer ça.... je ne peux pas ! C'est plus fort que moi !
Il faut que tu saches quelque chose ! Lui répondit Lucy.
Quoi ? Stessy la regarda dans les yeux. Lucy afficha un fin sourire.
Personne, je dis bien personne n'est entré ici  à part toi ! Je n'ai emmené aucune femme ni sur l'ile ni chez moi ! Jamais !
Et Charly ? Elle a dû venir ici non ?
Même pas ! Je n'habitais pas encore ici ! Je n’emmène personne chez moi parce que je n'ai pas envie qu'elles voient où je vie. Je n'aime pas partager ma vie privée !
Alors pourquoi le fais- tu avec moi ?
Parce que tu es différente. Je te le dirai autant de fois qu'il le faudra Sté . Je ne joue pas et ne jouerai pas avec toi. Je veux tout partager avec toi. Je n'ai pas hésité une seule seconde à t'emmener ici. Parce que je le voulais !''
Mais qu'est- ce qui me dit que demain tu n'iras pas avec une autre de ces.... pétasses que tu rencontres partout !
Parce que toi seule compte !
Je n'aurai aucune preuve quand je serai pas avec toi de toute façon ! »

Ses mots blessèrent Lucy et des larmes commencèrent à rouler sur son visage. Stessy s'en voulut immédiatement mais peut être que c'était ce qu'il fallait dire pour savoir ce que Lucy pensait vraiment .

'' Je sais que je gagnerai difficilement ta confiance ! Reprit Lucy avec un timbre de voix rauque. Mais je te prouverai que je suis sincère ! Je ferai tout ce qu'il faudra ! »

Stessy resta silencieuse quelques secondes puis répondit un simple merci. Elles ne se lâchèrent pas des yeux. Dans un mouvement souple, Lucy approcha son visage du sien. Son regard bleu perçant exprimait une grande tendresse à l'égard de Stessy. Les derniers centimètres qui séparaient leurs lèvres fut vite comblé. Un baiser doux. Lucy voulait que Stessy ressente au travers de se baiser la façon dont elle l'aimait. Le baiser se transforma vite en quelque chose de plus passionné. Leurs langues se rencontrèrent et entamèrent un ballet magique. Stessy se rapprocha un peu plus et passa une main derrière la nuque de la brune ne voulant pas que ce baiser se termine. Lucy fit de même avant d’attirer  Stessy sur elle. la blonde se retrouva à califourchon sur les cuisses de Lucy. Dans un effet de surprise, elle se recula et planta son regard dans celui de Lucy, se demandant si les choses n'allaient pas trop vite entre elles. Un mince sourire de la brune pour la rassurer sur ses intentions, Stessy reprit le baiser de plus belle. Lucy placat ses mains sur son bassin et remonta le long de son dos en de lentes caresses.
Elle fut vite interrompue par une voix familière.

'' Et bien, je vois que la visite se passe à merveille.... dans les profondeurs.... ''

Jean-philippe riait comme un enfant. Stessy avait presque sauté par la fenêtre en entendant la voix de son « beau père » derrière elles. Ce entraîna bien entendu un profond rougissement sur son visage et un regard de tueur vers Lucy.

'' Quoi ? Ne me regarde pas comme ça, je ne t'ai pas forcée !''

Le petit coussin rouge posé à côté de Stessy termina sa course dans la tête de la brune. Un fou rire général démarra dans la villa. Des regards complices entre les deux jeunes femmes emmena un doux sourire sur le visage de Anne. Pour la première fois de sa vie, elle vit enfin sa fille heureuse et de bonne humeur, ce qui était plutôt rare depuis un bon nombre d'années. Anne espéra juste que Lucy ne brise pas ce lien qui les unissait elle et Stessy. Elle comptait bien faire en sorte que sa fille ne fasse pas de bêtise.

'' Bon si on prenait cet apéro ? Proposa Stessy. Je vais bientôt devoir y aller moi !
Ho ! Tu vas m’abandonner ? Lucy prit un voix triste.
Seulement pour quelques heures ! Et puis tu as dit que tu allait passer !
C'est vrai !

Il prirent l'apéro ensemble. Lucy opta pour un cocktail sans alcool, Stessy une bière et les parents de Lucy prirent un verre de Bourbon. Ils discutèrent de Stessy essentiellement, lui demandant quelques petites choses sur sa vie, ce qu'elle faisait, depuis combien de temps, bref des choses anodines.

'' Bon je vais devoir y aller moi, le boulot m'appelle !
Donc si j'ai bien compris on te rejoint plus tard ?
Apparemment ! Au fait Loo, tu as pus garder le ferry ouvert ?
Bien sûr ! Aucun problème !
Super ! Bon à tout à l'heure alors !

Lucy se leva et alla l'embrasser tendrement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mielpops09
Reine des abeilles
Reine des abeilles
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 05/03/2012

MessageSujet: Re: Toi que je désire tant (RECIT)   Lun 26 Nov - 10:25

Continue comme ça mon ange...Peut importe ce que certains peuvent penser (seuls les cons ne changent pas d'avis) je sais que tu es fort capable d'écrire.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mielpops09.forumgratuit.org
cendres de lune
Bébé Abeille
Bébé Abeille
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 05/03/2012
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Toi que je désire tant (RECIT)   Lun 3 Déc - 15:00

merci mon coeur Smile je continue

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cendres de lune
Bébé Abeille
Bébé Abeille
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 05/03/2012
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Toi que je désire tant (RECIT)   Lun 3 Déc - 15:02

CHAPITRE 36

Stessy quitta la villa avec un sentiment de bonheur et prit la direction de la ville.

Chez Lucy, on était en train de terminer l'apéritif. Lucy en profita pour emmener un sujet dont elle ne pouvait pas parler devant Stessy.

'' Comment va Cassy ? Demanda Lucy sans regarder ses parents.
Bien ! Répondit son père . Je me demandais si tu allait poser la question un jour !
Je ne pouvais p
as le faire ! Stessy n'est pas au courant !
Vas- tu le lui dire ?
Bien sur ! Mais je ne sais pas quand. Et je ne sais pas comment ! Tu sais combien il m'est difficile de parler de cette époque de ma vie papa !''

Anne pris la parole à son tour.

'' Ma chérie. Tu manques à ta fille. Elle parle sans arrêt de toi, elle veut te voir ! Alors ne traîne pas trop pour en parler à Stessy !
Je sais, elle me manque aussi !
Tu sais ! Repris son père. Elle nous a parlé, et elle nous a demandé si elle pourrait venir vivre avec toi ! ''

Lucy releva subitement la tête vers ses parents.

'' Venir vivre ici ? Avec moi ?
Oui !
Je... non, je ne suis pas prête pour ça ! Je .. je sais pas si je serai capable de l'élever...Je
Luh ne panique pas ! C'est pas encore fait mais tu pourrais peu être envisager de la faire venir quelque jours, juste pour passer du temps avec elle non ? Il faut que tu parles avec elle. On a essayé de lui expliquer que c'était compliqué mais elle tient de sa mère côté caractère ! Elle ne veut rien entendre ! Alors c'est à toi de lui expliquer. Et puis peut être que si vous passez un peu de temps ensemble, tu te rendras compte de certaines choses et …. peut être changer d'avis ! ''

Lucy réfléchit quelques instants aux mots que venait de prononcer son père. Il est vrai que sa fille lui manquait. Elle s'appelaient très régulièrement, mais ne se voyaient que très peu et le contact physique lui manquait. Avec son boulot, Lucy n'avait que très peu de temps libre pour monter chez ses parents à qui elle avait confié la garde de la petite quelque temps après sa naissance. Cassy était l'enfant issue du viol qu'elle avait subi quelques années auparavant. Mais contrairement à pas mal de femmes dans son cas, elle n'avait pas voulu avorter . Elle ne s'était rendue compte de sa grossesse que quelques mois après ce jour qui avait détruit une partie de sa vie et elle s'était déjà familiarisée avec le petit être qui grandissait dans son ventre. Et lorsqu'elle en avait parlé à ses parents, ils avaient parfaitement accepté son choix. Lucy a tout de suite éprouvé de l'amour pour sa fille, mais très vite les choses sont devenues plus compliquées. Elle n’arrivait pas à remonter la pente, alors elle avait décidé de confier sa fille à ses parents qui en prendraient soin le temps pour elle de reconstruire sa vie, quelque chose qui lui prit beaucoup de temps mais qui grâce à Sam, avait abouti à quelque chose. Sam avait fait la connaissance de Cassy avant que celle ci ne soit emmenée à ses grands parents et il l'avait trouvé aussi belle que sa mère. Comment la verrait -il aujourd'hui ?. Elle se doutait qu'un jour ou l'autre Cassy demanderait à venir vivre avec sa mère. Quels enfants ne voudraient pas cela ? Mais Lucy redoutait tout ça. Elle avait une vie instable côté cœur et son but n'était pas de montrer le mauvais exemple à sa fille. Mais à présent, elle avait Stessy dans sa vie et elle savait que c'était un bonne étoile. Mais avant tout, il fallait qu'elle en parle à Stessy, qu'elle lui livre le plus grand secret. Allait - elle y arriver ?

'' Tu as peut être raison papa, je vais essayer de parler de tout ceci à Stessy, et je vous dirai ce qu'il en est !
Prend ton temps ma fille ! Reprit Anne. Ne te force pas. Lorsque tu seras prête, tu le lui diras ! Mais tu ne devrais pas avoir peur de sa réaction. Stessy est quelqu'un de formidable et compréhensif, elle le prendra bien !
Je n'ai pas trop d’appréhension là dessus non plus !
Alors tout va bien !

Retour au côté de Stessy.

Stessy arriva à proximité du pub et se gara. Le parking était déjà pas mal rempli, ce qui annoncait une soirée mouvementée . Elle se dirigea vers l'entrée, saluant les quelques personnes qui la reconnaissaient, les gratifiant d'un bonsoir et d'un sourire chaleureux.
En pénétrant dans le bar, elle aperçut une foule de personnes attroupées autour du bar, quelques personnes sur la petite piste de danse et les trois quart des tables étaient occupées. Elle jeta un coup d’œil à sa montre, se demandant si elle n'était finalement pas en retard à la vue de tout ce monde. Elle affichait 20h30 et elle commençait à 21h ce soir. Elle fut surprise de tout ce monde si tôt. Habituellement le bar commençait à se remplir sur les coups de 22h le vendredi.
Elle aperçut Sam derrière le bar et une autre jeune fille que Stessy ne connaissait pas, sans doute du renfort pour cette soirée qui promettait d'être peu reposante ! Elle se dirigea rapidement vers eux .

'' Salut Sam !
-Hey ma grande, comment ça va ?
Ca va merci. Dis donc y en a du monde de si bonne heure ! Tu aurais du m'appeler, je serais venue plus tôt !
Non aucun problème ma grande. J'ai embauché quelqu'un pour la soirée. On ne sera pas trop de trois ce soir. Viens je vais te présenter !''

Elle passa derrière le comptoir et alla à l'encontre de la jeune femme en question.

'' Julie, je te présente ta chef Stessy. Si tu as le moindre problème tu peux t’adresser à elle, c'est mon employée.
Bonsoir Julie ! Elle serra la main de la jeune femme. ''

Julie était une très jolie femme, blonde au cheveux longs noués par une queue de cheval, sans doute pour ne pas être gênée pendant le travail. Elle était habillée d'un jeans blanc plutôt moulant qui dessinait parfaitement le contour de ses longues jambes fines. Un chemisier noir avec un joli décolleté plongeant mettait sa poitrine en valeur. A vu d'oeil, elle devait mesurer dans les un mètre soixante quinze et peser dans les cinquante ou soixante kilos. Autant dire que c'était une femme magnifique mais quand même pas autant que Lucy et d'ailleurs en y pensant Stessy sentit la crainte s'immiscer en elle. Elle savait que Lucy devait venir ce soir et Julie était une belle jeune femme. Elle espérait que Lucy n'oserait pas faire quelque chose a son égard. Elle se promit intérieurement de la surveiller.

'' Bonsoir Stessy, ravie de te connaître !
De même, mais dit moi Sam comment se fait-il qu'il y ai autant de monde à cette heure ci ?
Je ne sais pas ! Mais ça arrive parfois !
Bon je vais vite poser mes affaires et je m'y mets !! ''

Stessy partit à l'arrière de la salle afin de déposer ses effets. Elle regarda son téléphone et découvrit qu'elle avait deux messages. Elle décida de les lire rapidement. Le premier était d'Anna, ce qui emmena un sourire sur ses lèvres .

« Coucou ma bichette, désolée de ne pas avoir donné beaucoup de nouvelles ces derniers jours ! Nous étions pas mal occupées à faire …. certaines choses ^^ mais nous ne t'oublions pas, tu nous manques bichette on t'embrasse. »

Elle décida de répondre tout de suite.

« salut les chéries, contente d'avoir de vos nouvelle, vous me manquez aussi beaucoup! J'espère que vous revenez bientôt, ici tout va bien aussi, j'ai quelques trucs à vous raconter quand vous serez rentrées ^^ je vous embrasse Sté.

Elle passa au second message. En voyant l'expéditeur son cœur commença à battre plus vite mais une sensation qu'elle aimait l'enveloppa. Elle l'ouvrit.

« Coucou ma belle, j'espère que tu es bien arrivée à destination et qu'il n'y a pas trop de monde. Tu me manques.... tes lèvres aussi …. désolée fallait que je le dise. Mes parents font que me parler de toi, tu leur plais bien je crois ^^ ce que je peux comprendre ! J'ai hâte de te voir tout à l'heure.. je t'aime L.

A la lecture de ce message, Stessy avait rougi. Elle plaisait aux parents de Stessy, chose qu'elle avait pu remarquer grâce à leur accueil chaleureux mais ça lui faisait plaisir que Lucy le lui dise. Elle répondit quelque chose de rapide.

« Hello , il y a énormément de monde ici, c'est le bordel, tu me manques aussi....je t'embrasse... à toute »

Elle referma son téléphone et se dirigea vers la salle. Lorsqu'elle en sortit elle ne s'attendait pas à trouver certaines personnes en train de discuter avec Sam au coin du bar...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cendres de lune
Bébé Abeille
Bébé Abeille
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 05/03/2012
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Toi que je désire tant (RECIT)   Lun 3 Déc - 15:03

CHAPITRE 37

Elle resta plantée devant la porte de l'arrière salle et fixa les deux personnes en question. Un sourire franc illumina son visage. L'une d'elles l'aperçut et lui rendit son sourire tout en donnant un coup de coude à la seconde. Stessy ne put se contrôler, elle courut dans les bras de la première.

'' Anna !! Tu m'as terriblement manqué !
Ahahha je le savais que tu ne pouvais pas tepasser de moi ! Tu m'as manqué aussi ma belle !''

Stessy prit alors Amélie dans ses bras, dans une accolade amicale.
'' Pourquoi vous ne m'avez pas prévenue de votre retour ?
- Ça aurait enlevé l'effet de surprise ! Reprit Amélie
C'est vrai ! Mais bordel que je suis contente que vous soyez là les filles !
J'avoue que nous aussi on est contentes d'être rentrées ! J'en pouvais plus d'être là- bas!!
Au fait ! Pourquoi vous avez du partir alors ?
On t'expliquera tout ça plus tard. C'est un peu long ! Mais moi, ce qui m’intéresse pour le moment, c'est toi !''

Anna avait dit ça avec une lueur espiègle. Elle savait parfaitement ce qu'elle voulait savoir. D'ailleurs elle trouva Stessy changée depuis leur départ, une étincelle brillait dans son regard. Anna se demanda si la charmante brune avait refait surface.

Lorsque Anna eut sorti cette phrase, Stessy comprit immédiatement à quoi elle voulait en venir. Que devait-elle faire ? Leur mentir en disant qu'elle n'avait jamais revu Lucy ? Non, cela était impossible étant donné qu'elle venait ce soir et qu'elle allait sûrement l'embrasser ! Stessy se sentit mal à l'aise tout d'un coup. Elle pensa que le mieux était de jouer avec Anna et Amélie et que la surprise allait être de taille.

'' Moi ? Que veux -tu savoir de moi ? Il n'y a rien d’intéressant qui se soit passé ! Si ce n'est que j'ai rejoint l'équipe de Sam .''

Un coup d'oeil furtif vers Sam de façon à lui faire comprendre de ne rien dire. Certes il n'était pas non plus au courant des avancements de la situation entre les deux filles, mais il savait qu'elles s'étaient rapprochées au court de ces deux semaines. Un clins d’œil de sa part rassura Stessy.

'' Tu n'as pas revu Lucy depuis notre départ ? Anna posa la question en fixant Stessy. Elle voulait essayer de lire quelque chose dans son regard mais Stessy avait fait en sorte de se contrôler et elle ne vit rien.
Non ! Je ne l'ai jamais revue....
Tu as eu des nouvelles toi Sam ?
Heu... oui je l'ai eue au téléphone plusieurs fois, elle va bien mais …. elle n'a pas le temps de venir !
Bon ok ! Anna avait du mal à le croire. On va aller s'asseoir tu peux nous mettre deux Corona steuplé Sté.
Ouaip je vous fait ça tout de suite ! Je vous l'apporte.
Thank's !

Anna entraîna sa chérie vers une table libre. Elle n'était qu'à quelques mètres du bar, ce qui n'arrangea pas Stessy. Lucy et ses parents n'allaient sûrement pas tarder à arriver et Anna et Amélie étaient aux premières loges pour voir tout ce qui se passait.

'' Au fait Sam merci pour tout à l'heure !
De rien Sté ! Je connais bien Anna et je me doutais qu'elle viendrais essayer de soutirer des informations. Mais pourquoi leur avoir dit que tu n'avais pas revu Lucy ?! Surtout qu'elle vient ce soir ! Alors comment vas- tu faire ?
J'ai pas voulu lui donner le plaisir de tout savoir tout de suite. Aors oui ! Lucy m'a dit qu'elle venait ce soir et je voulais embêter Anna. Ce sera une surprise pour elle quand elle verra qu'on est devenues.... amies.
Tu es aussi tordue qu'elle tu sais ! Dit Sam en riant. Ce qui lui parut suspect, c'est l’hésitation de Stessy lorsqu'elle avait dit qu'elles et Lucy étaient amies. Il se demanda si quelque chose ne se tramait pas dans son dos.
Je sais ! Mais je ne fais que rendre la monnaie de sa pièce pour toutes les farces qu'elle a pu me faire !
Je te fais confiance pour ça !

Stessy alla préparer les verres des filles. Entre temps, Lucy et ses parents avaient fait leur entrée dans le bar et se dirigeaient vers Sam. Stessy les croisa, fit un clin d’œil à Lucy qui lui fit un sourire. Elle se dirigea vers ses deux amies avec leurs verres. Bien entendu Anna n'avait pas raté le regard entre les deux filles. A la minute où elle avait aperçu Lucy, elle avait suivi ses moindres faits et gestes.

'' Voilà pour vous Mesdemoiselles ! Deux Corona préparés avec amour !
Ho merci ! Qu'elle chance nous avons ! N'est ce pas ma chérie !
Tout à fait ! répondit Amélie.
Dis Stessy ! …. Je croyais que tu n'avais pas revu Lucy depuis notre départ !!''

« Et allez, c'est reparti pour un tour » pensa-t-elle. « Elle va plus me lâcher avec ça ».

'' Bein.... euh.. non je te l'ai dit... !
Mouais... Alors tu peux m'expliquer ce que c'était que ce regard ? Et ce sourire qu'elle t'a fait quand elle t'a croisée ?''

Stessy se sentit prise au piège. C'est vrai qu'elle n'avait pas été très discrète sur ce coup là.

'' Bein juste un sourire ! Genre bonsoir ! C'était juste par politesse ! Qu'est -ce que tu vas t’imaginer !
- Tu apprendras que je n'imagine jamais ! Je ne fais que dire ce que je vois. Et je peux te dire que c'était pas un sourire de « bonsoir » comme tu dis chérie, mais plutôt un sourire de « je vais te bouffer sur place » !
T'es vraiment une grande malade Anna ! Faut te faire soigner ! Stessy n'avait pu retenir le fou rire dû aux conneries que pouvait sortir Anna.
Non, si je me fais soigner, je n'aurai plus d’intérêt à vivre. Tu aimes tant mes conneries !
Ho putain oui c'est clair, et tu deviendrais trop chiante en plus ! Non ne change pas tu as raison !
Ah bein bravo vive l'amitié dis donc !
Mais rooo t'as très bien compris ce que je voulais dire ! Bon faut que j'y retourne j'ai du boulot ! A toute !!
Ouais, c'est ça ! Va bosser feignasse ! Et drague pas trop Lucy....

Stessy était déjà repartie quand Anna avait sortit cette phrase. Elle se stoppa net et se retourna. Elle fixa Anna avec un regard qui en disait long. « Si tu savais ! » pensa-t-elle. Elle lui tira la langue et continua vers le bar. Lorsqu'elle passa à côté de Sam et Lucy, elle entendit Lucy dire à Sam « Pourquoi tu l'as embauchée elle ? Sam tu sais qui elle est bordel !! ». Stessy se demanda de quoi ils pouvaient bien parler. Elle remarqua qu'ils n'étaient pas servis. Etrangement, Julie semblait éviter Lucy et ses parents. Une étrange sensation traversa l'esprit de la blonde. Une mauvaise intuition, la discussion tournait- elle autour de Julie ? Était -elle une ex de Lucy ? Elle chassa cette idée de son esprit pour le moment, mais se promit de ne pas quitter cette fille des yeux de la soirée. Si elle avait le malheur de s’approcher trop près de Lucy, elle le lui ferait regretter. Elle retourna son attention vers Lucy et ses parents.

'' Alors, qu'est ce que vous prenez ?
Une vodka ! Répondit Lucy.''

Stessy la fixa de son regard le plus menaçant. Elle espérait que ce soit une blague. Sam, ainsi que ses parents se demanderent ce qui allait se passer à cette instant précis. Sam avait était mis au courant de l'état de santé de Lucy depuis qu'elle avait fait ce petit coma. Il connaissait aussi le sentiment de Stessy sur l'alcool et après cette incident, il espérait que Lucy allait se résigner à ne pas prendre cette vodka. D’ailleurs il eut le sentiment que Stessy ne l'entendait pas de cette façon.

'' Tu te fous de moi là ? »Lucy la regarda avec un regard insistant, un lueur espiègle dans le regard avant de répondre.
« A 100%. »
Stessy sentit alors un grand soulagement l’envahir .

'' Je préfère ça ! Alors qu'est ce que tu veux ?
Un diabolo menthe steuplé.
Anne, Jean-Philippe qu'est ce que je vous sers ?''

Sam ne comprit pas comment elle connaissait leurs prénoms. Décidément, les filles lui cachaient quelque chose. Il regarda Lucy, espérant une réponse à sa question mais tout ce qu'il obtint fut un franc sourire de la brune.

'' On va prendre des cocktails maison s'il te plait.
Ca roule !''

Elle commença par le diabolo qui prenait moins de temps. Elle versa une dose de menthe puis la limonade. Elle ajouta ensuite un touilleur et déposa le verre devant Lucy.

'' Voilà pour toi... elle fit un sourire ''amoureux '' à Lucy.
Merci ma belle ! Lucy lui rendit son sourire.''

Stessy se retourna, sentant déjà une chaleur l’envahir. Elle savait que Lucy avait fait exprès de lui donner ce surnom devant Sam. Elle aimait tant la mettre mal à l'aise. Elle attrapa le shaker qui servait à la préparation des cocktails, l 'ouvrit et commença à ajouter les ingrédients un à un. Elle commença par mettre deux cuillères à café d'angostura (ingrédient de couleur rouge qui sert à colorer le Gin) dans le fond du shaker, puis ajouta une dose de Gin sec et de l'eau gazeuse. Elle referma le tout, veillant à refermer correctement le couvercle , sinon c'était la catastrophe assurée.
Elle se tourna vers la salle afin d'avoir la place qu'il faut pour secouer le shaker et commença à agiter le tout.
Lucy suivait les mouvements de Stessy et elle décida de l'embêter un peu.

'' Tu fais ça bien dis donc !
T'as vu ça, c'est tout un art !
Secouer un bout de métal tu appelles ça un art ? Je peux te secouer comme ça aussi si tu veux ! ''

Elle sirota son diabolo ne lâchant pas Stessy des yeux. Elle l'avait déstabilisée et l'avait bien compris. Stessy la regarda avec un regard interrogateur. Que voulait dire cette phrase qui laissait à penser qu'il y avait un double sens ?

'' Qu'est ce que tu veux dire par là ? Demanda Stessy.
Je t'en parlerai plus tard... quand on sera plus au calme ! Elle lui fit un clin d’œil. Stessy comprit tout de suite sa pensée qui n'était certainement pas chaste.''

De loin Anna et Amélie avaient entendu l'échange entre les deux femmes. Anna était on ne peut plus sûre à présent que quelque chose de louche se passait entre ces deux là. Et à voir la tête de Sam, elle savait que lui aussi se posait beaucoup de questions. Seuls les parents de Lucy affichaient un sourire. C'en était trop pour Anna. Elle se dirigea vers Lucy en comptant bien savoir ce qu'elles leurs cachaient toutes les deux.....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cendres de lune
Bébé Abeille
Bébé Abeille
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 05/03/2012
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Toi que je désire tant (RECIT)   Lun 3 Déc - 15:03

CHAPITRE 38

'' Bon laquelle de vous deux nous explique ce qu'il se passe ? Demanda Anna. ''

Stessy savait à quoi elle faisait allusion mais elle n'était pas sur de pouvoir elle même le dire à ses amis.

'' Je me pose la même question Anna ! Répondit Sam. Je pense que ces deux là on des choses à nous dire, vue que le pub c'est un peu vidée prenons un verre et allons nous asseoir ok ? ''

Tout lemonde répondit favorablement à l'invitation de Sam , chacun pris son verre et il allèrent s'asseoir tous ensemble autour d'une table laissant Julie gérer le bar, bien sur il était hors de questions pour Lucy qu'elle se trouve à la même table qu'eux. Chacun pris place, Lucy s’essaya à côté de Stessy ce qui emmena un sourire sur le visage des autre. Une fois installé Anna pris la parole .

'' Bon... vous nous expliquer ce qu'il se trame derrière notre dos ?
Comment ça ? Demanda Lucy.
Arrête de fou pas de moi Lucy ! D’abord Stessy m'a dit cette aprèm qu'elle ne t'avais pas revue depuis qu'on est venue à ton garage, ensuite tu arrive la bouche en cœur et vous vous lancer des regards qui en dise long sur vos pensé... et j'ai entendu votre conversation quant Stessy faisait les cocktails et je peux te dire que c'est pas ce que deux simple connaissance se dise.... alors ?''

Tous était subjugué par le cran d'Anna, cette fille voulait tout savoir, et elle n'allait surement pas lâcher prise comme ça, Stessy le savait, elle connaissait son amie et elle savait qu'elle allait devoir parler . Elle ne compter pas caché sa relation avec Lucy ; seulement elle aurait aimer qu'ils le découvre pas tout de suite afin qu'elle puisse jouer de la situation, mais Anna était bonne voyante.

Stessy regarda Lucy et fit un signe de tête discret pour demander l'approbation de révéler leur secret. Lucy lui fit un clin d’œil pour approuvé alors elle se lança.

'' Très bien ! Je vais vous dire ce qu'il se passe ! Il y a 2 jours, Lucy est venue chez moi dans un mauvaise états, au départ je n'ai pas voulue descendre en vas de l'immeuble pour parler avec elle, et puis quant elle n'as plus insisté j'ai craquer et je suis descendu....''

Stessy sentit les larmes lui monter au yeux, les souvenir douloureux de cette nuit lui revenait en mémoire, Sam et les parents de Lucy étant au courant comprirent la réaction de la blonde. Stessy sentit un main se glisser sur son genoux sous la table, elle savait que c'était Lucy qui essayer de lui donné le courage de continuer. Elle inspira profondément et continua, elle fixé son verre pour ne pas voir les regard braqué sur elle.

'' Quant je suis arriver en bas, Lucy avait énormément bue, elle tenait à peine debout... elle me disait des choses auquel je ne voulait pas croire....
Quelle genre ? La coupa Anna.
Tu veux les moindre détails hein !
Tu me connait trop bien !
Hum alors, elle me disait qu'elle m'aimer, qu'elle ne pouvais pas vivre sans moi bref les choses que dise normalement les gens amoureux quoi ! Mais je n'ai pas voulue y croire...
Pourquoi ? Demanda Sam à son tour.
Je te l'ai déjà dit Sam, je n'arrive pas à croire les gens qui ne sont pas dans leur état … normal ! Bref par la suite elle à commencer à se sentir mal et elle c'est évanouis... ''

Cette fois Stessy ne parvins pas à se contrôler, elle laissa les larmes couler ! Lucy ne savait que faire, devait elle la prendre dans ses bras ? Elle fut devancer par Sam qui la consola sous le regard surpris de Anna et Amélie.
'' Calme toi Sté ! C'est fini maintenant !
Je...je sais ! Elle resta dans les bras de Sam et continua. J'ai tout de suite appelé les secoure, et une fois a l'hôpital il m’ont appris qu'elle avais fait un espèce de mini coma mais qu'elle s'en remettrai, j’étaie terriblement soulager quant j'ai appris ça, mais ce qui m'a la plus secouer c'est que c'est à ce moment la que....que j'ai...
Que tu as sue que tu l'aimer bien plus que tu ne voulait le dire ? Répondit Anna.''

Stessy se tourna vers Lucy rester silencieuse jusque là, elle devait pas être alaise qu'on parle d'elle, elle qui n'aimer pas ça. Mais il fallait que ses amies sachent pour qu'elles comprennent comment ces sentiments sont apparut.

'' Oui, enfin je pense que je l'était déjà avant mais j’étaie trop en colère après toi pour me l'avouer ! Elle s’adressait maintenant directement à Lucy.
Je sais ! C'est tout ce que Lucy pus lui répondre.
Mais comment lui à tu avouer ? On connait tous ici ta timidité légendaire ! Comment à tu pu lui dire les choses ?
Ahaha c'est le plus drôle ! Pendant qu'elle était dans le « coma » je lui ai parler, je savait qu'elle pouvait m'entendre mais pas répondre, alors je lui ai tout dis. Je suis revenue le lendemain donc hier, et je lui ai répéter ce que j'avais dit la veille, sauf que cette fois, madame était réveille et que je ne le savait pas !
Ho mon dieu ! J'imagine trop la suite hahaha. Anna était pliée de rire.
Tu ne va pas croire ce qui va suivre Anna je te préviens !
Hoooo ! Ça m'intéresse encore plus ! Continue.
Elle à ouvert les yeux au moment ou j'ai dit que je l'aimer.... bien sur tout le monde se doute de ce qu'il c'est passé !
Tu as pris la fuite ?
Pas exactement ! Déjà j'ai piquer un far ça c'était obligée ! Et puis on as discuté, elle m'a dit avoir entendu ça pendant qu'elle était dans le cirage mais qu'elle était pas sur, alors elle as fait en sorte que je le redise pour ne pas s'imaginer des choses.....
C'est tout mignon ! Si Anna le pouvais elle aurait eu des cœur dans les yeux à ce moment précis.
Ouai ! Enfin bref on a fini par se fixée sans rien dire, je sais pas pourquoi mais j'ai eu un excès de « joie » je pense que c'est le mot et je l'ai embrassé !
Sérieux ? Non tu me raconte des craques là, TOI tu as fait ça ?

Lucy qui jusque là était resté silencieuse se mit à rire à la remarque d'Anna que tout le monde attendait bien sur.

'' oh mais je te rassure Anna, j'ai était aussi surprise que toi ! Je me suis même demander si j’étaie pas encore dans le cirage !
Tu pense que tu l'était ? Lui demanda Stessy d'un regard amusé.
Je sais pas …. je suis pas sur... tu veux pas recommencer pour que j'en soit sur ?
Heu …. heu... je

Stessy commença à perdre ses moyens face à la demande de Lucy , elle voulait qu'elle l'embrasse ici, devant ses amis et en pleins milieux du bar ! Elle en avait envie mais était terriblement mal à l'aise. Et puis un petit chant commença à s'élever un chant lancer par Anna qui n'était autre que « le bisous, le bisous » on aurait dit des gamin dans la cour de récréation, même les parents de Lucy avait pris part au jeux ! Stessy s'avouer vaincu et déposa un doux bisous sur les lèvre de Lucy. Anna devins presque hystérique après cela.

'' Ah pitin je le savais, tu voie je te l'ai dit quant je l'ai vue, elle avait quelque chose de changer ! Et quant je les ai vue j'ai tout de suite sue que c'était quelque chose entre elles ! Comment je suis trop fière de moi !
Ouai bein miss, j'enquête mieux que le FBI veut tu bien descendre tes chaussure de mon fauteuil ? Demanda Sam en fronçant les sourcil mais avec un sourire sur les lèvre.
Oups désolée Samy. En tout cas, moi je suis super contente pour vous ! Vue le temps que vous avait mis à vous chercher ! Je me suis demander quant est ce que ça finirait ! Maintenant j'ai quelque chose à te dire Lucy !''

La voix d'Anna n'était plus du tout à la rigolade, elle avait pris une voix on ne peux plus sérieuse ce qui inquiéta tout le monde. Lucy se demanda ce qui allait lui arriver encore connaissant Anna ça devait avoir un rapport avec Stessy.

'' Je t'écoute ! Lui dit Lucy
Tu voulait Stessy, tu l'as eu ! Et je suis sincèrement contente pour vous deux ! Je voie Stessy heureuse et ça fait longtemps que je ne l'avais pas vue ainsi ! Par contre.... ne t'avise pas de jouer avec elle, si tu lui fait du mal je promet de te le faire regretter !
Je comprend ! Répondit Lucy en la fixant. Mais sache que n'ai pas l'intention de lui faire du mal , bien au contraire !
Alors ça roule je te donne ma bénédiction.

Il partirent tous dans un fou rire, mais une personne avaut entendu la conversation et n'en riée pas du tout. De derrière le bar elle maudissait Stessy et se jura qu'elle ferrait tout pour détruire son bonheur.....

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cendres de lune
Bébé Abeille
Bébé Abeille
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 05/03/2012
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Toi que je désire tant (RECIT)   Lun 3 Déc - 16:36

CHAPITRE 39

La soirée se passa bien, le petite groupe d'amis rigola ensemble laissant à Julie la gestion des quelques personnes encore présentes dans le bar. De temps à autre, Stessy la regardait et le regard qu'elle recevait en retour ne lui inspirait pas confiance. Elle n'en parla pas, ne voulant pas attirer les foudres. De plus, elle n'en était pas totalement sûre. Elle décida de l'ignorer pour le moment.
'' Bon les enfants, il serait temps d'aller dormir non ? demanda Sam en baillant.
Je vote pour ! Stessy leva la main pour montrer son approbation.
Regardez moi ça ! Elle a servi deux verres dans la soirée et Madame et fatiguée ! Dis plutôt que tu es pressée d'être dans les bras de ta chérie ouais !
Anna... Stessy s'approcha de la table pour planter son regard dans celui de son amie . Regarde moi bien, je vais te dire une bonne chose.... je suis pas comme toi !!!
Qu'est ce que tu insinues ?
Que tu as toujours les idées mal placées !
Pfff c'est même pas vrai ! »

Amélie emit un rire sonore face aux propos de sa compagne, ce qui emmena un nouveau fou rire général et une mine boudeuse pour Anna.
Une fois le fou rire calmé, ils sortirent du bar en direction de leurs voitures respectives. Stessy commença à se diriger vers la sienne suivie de prêt par Lucy.

'' Tu vas où comme ça ? demanda-t-elle à Lucy.
Bein, avec toi !
Hey mais je ne t'ai pas invitée à me suivre !
Ah oui ? Tu es sur de ça ? La situation amusa Lucy.
Moui, je ne me rappelle pas t'avoir invitée à poser tes fesses dans ma voiture !
Très bien !

Lucy fit rapidement demi tour. Stessy eut un temps de réflexion avant de se lancer aux trousses de la belle brune. Elle lui attrapa le bras et la fit se retourner. Instinctivement, Lucy placa ses bras autour du cou de la blonde dans une étreinte chaleureuse. Stessy en profita pour passer les siens autour de sa taille.

'' Alors... tu vois que tu veux que je vienne ! dit Lucy sur un ton moqueur.
Bien sûr ! Tu croyais quand même pas que j'allais me taper la traversée toute seule !
Alors c'est juste pour ça que tu veux que je vienne ? Pour te tenir compagnie ? Lucy fit reculer lentement Stessy jusqu'à ce que son dos touche la carrosserie de la voiture, histoire de la prendre au piège .
Entre autre oui, c'est pour ça ! Et au moins ça t'évitera de raconter je ne sais quoi à tes parents en mon absence !
Ho mais c'est qu'elle a peur la blondinette !
Retire ce surnom débile tout de suite !!!
Sinon quoi ?
Sinon je....''

Stessy ne put terminer sa phrase, se retrouvant collée contre la voiture avec les lèvres de Lucy soudées aux siennes. Elle fut surprise sur le coup, mais abandonna tout de suite l'idée de s'enfuir se trouvant trop bien à sa place. Elle enserra un peu plus la taille de Lucy pour la rapprocher un peu plus, un geste qui plut énormément à la brune.
Le baiser dura plusieurs minutes. Les instincts de Stessy étaient bien réveillés à ce moment précis face aux baisers langoureux que lui offrait Lucy. Elle aurait voulu que cela dure toute la nuit, mais fut contrainte de rompre le charme, se trouvant à bout de souffle. A regret, elle s'écarta des lèvres de sa compagne, ressentant tout de suite un grand froid. Elle combattit son envie de tout son être pour ne pas retourner les capturer immédiatement.

Elle avait du mal à se reconnaître ces temps ci. Lucy éveillait en elle des sentiments qu'elle pensait perdus à tout jamais mais elle aimait tellement ça qu'elle serait prête à tout pour les conserver.

'' hum...heu.. on devrait y aller non ? Tes parents vont se demander ce qu'on fait !
On devrait mais.... je ne suis pas sûre d'avoir très envie de te lâcher ! répondit Lucy d'un regard malicieux.''

Stessy, complètement chamboulée par ce qu'il venait de se passer, ne trouva aucune réponse à cela. Elle fixa simplement Lucy. Celle ci comprit qu'elle avait déstabilisé sa compagne sans le vouloir. Elle oubliait souvent que Stessy était du genre timide et réservé. Vien que ces derniers jours son attitude avait bien changé, il lui fallait encore un peu de temps pour s'y habituer. A regret, elle relâcha la jeune femme. Chacune prit sa place dans la voiture, mais avant de démarrer Stessy demanda un chose à laquelle le brune ne s'attendait pas.

'' Est ce que je peux avoir encore un baiser pour la route ?''

Lucy explosa littéralement de rire à cette demande. Rare étaient les gens qui lui demandaient la permission de l'embrasser mais elle trouva cette demande plus que touchante.

'' Je vais te dire un chose ma belle, tu n'as pas à demander une autorisation pour ça ! Tu en as envie ? Tu fais c'est tout, et ce n'est certainement pas moi qui vais me plaindre de ça !
C'était con comme question ! N'est ce pas ?
Venant de toi.... rien n'est jamais con ma puce !''

Touchée par les propos de Lucy, elle s’approcha et déposa ses lèvres rendues fraîches par la température extérieure qui avait légèrement chuté. Un baiser rapide mais doux que Lucy prit tout de même le temps d'apprécier.

Trente minutes plus tard, elle était enfin chez Lucy, accompagnée des parents de cette dernière. Ceux-ci n'avaient pas manqué de leur faire remarquer leur lenteur à arriver jusqu'au ferry. Bien entendu, cela avait amusé Lucy et avait emmené une rougeur sur le visage de Stessy.
Les parents de Lucy montèrent rapidement se coucher. Il était tout de même deux heures trente du matin et ils étaient fatigués. Ils abandonnèrent donc les deux jeunes femmes dans la cuisine .

'' Tu veux boire quelque chose ? demanda Lucy. Un thé, café ? Chocolat chaud ?
Un thé ce sera parfait merci !
Alors, voyons voir ce qui traîne là-dedans !''
Lucy fouilla dans un placard contenant tout un tas de choses avant de tomber sur la boite à thé.

'' Alors je peux te proposer, menthe, citron ou fruits rouges ?
Fruits rouges, c'est mon préféré !
C'est parti !''

Lucy pressa le bouton « on » de la bouilloire en ayant pris soin de remplir le réservoir avant. Elle attrapa deux mugs qu'elle posa sur le comptoir ainsi que deux cuillères et le pot de sucre. Elle opta, elle, pour une verveine menthe.

'' Je vais aller me mettre à l'aise si tu le permets. Ces vêtements commence à m’agacer. J'en ai pour deux minutes !''

Bien entendu ses vêtements ne la dérangaient pas du tout, mais Lucy voulait agacer la blonde en se présentant à elle en tenue de nuit.

'' Bien sûr ! Pas de problème, je t'attends !''

Lucy se dirigea vers sa chambre. Elle attrapa un débardeur et un short plutôt court dans le placard et les enfila. Elle s'observa dans le miroir, histoire de paraître présentable à son retour.
Une fois fait, elle revint vers la cuisine sans s'arrêter et se dirigea rapidement vers la bouilloire qui commençait sérieusement à devenir bruyante, signe que l'eau était à bonne température.
Elle n'avait pas regardé Stessy lorsqu'elle avait traversé la villa, très peu habillée, ne voulant pas que Stessy se doute de quelque chose. 

De son côté Stessy ne savait quoi faire. Lorsqu'elle avait vu Lucy arriver dans cette tenue, son sang s'était mis à bouillonner. Si elle en avait eu le cran, elle aurait sans doute sauté sur la brune sur le champs. Mais ses bonnes manières et sa timidité la forcerent à rester à sa « place » même si à se moment précis elle aurait plutôt été au creux des bras de celle pour qui son cœur battait à présent .
Une chose était sûre, c'est que la soirée risquait de ne pas se finir comme prévu......

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
cendres de lune
Bébé Abeille
Bébé Abeille
avatar

Messages : 80
Date d'inscription : 05/03/2012
Localisation : sud ouest

MessageSujet: Re: Toi que je désire tant (RECIT)   Mer 5 Déc - 22:27

CHAPITRE 40

Lucy servit le thé, reposa la bouilloire sur son socle, ouvrit le placard à cochonneries comme elle aimait l'appeler, s'empara du pot de nutella et de la brioche et s’essaya en face de Stessy de l'autre côté du bar.

'' Tu va pas manger cette cochonnerie maintenant, rassure moi ?! Demanda Stessy un air de dégoût sur le visage.
Bein si pourquoi ?
Loo, il est presque trois heures du matin !
Et ? J'ai faim !
Peut être mais ça, c'est de la gourmandise pure et dure. Il y a des choses bien plus saines que cette saloperie !
Attention à ce que tu dis sur le nutella ! Il pourrait t'arriver des bricoles chérie !
Pour avoir critiqué le nutella ?
Exactement, c'est l’élément incontournable de mon existence !
Ok... t'es pire que ce que je croyais !''

Elle observa Lucy tartiner son nutella avec minutie sur la brioche avant de la porter à sa bouche et de la mordre à pleine dent. Un gémissement de contentement s'échappa de sa bouche.

'' Le nutella te fait de l'effet en plus !
Tu n'as pas idée comment !!
Et bien mes amis... prions ! C'est de pire en pire !
T'en veux ? Demanda Lucy lui tendant sa brioche.
Sûrement pas non ! Je déteste ça ! Et je ne voudrais pas que tu me tues pour avoir osé mordre dans ta tartine de nutella !
Quelle sacrilège ! Tu sais pas ce que tu rates !
Ho si, je rate d'avoir toute cette huile de palme dans mon corps !
Forcément si tu t'arrêtes au détail !
Bref clôturons le sujet avant que tu ne décides de me faire un procès pour avoir osé dire du mal de ton nutella !!''

Lucy rit à ce commentaire car, bien entendu elle savait déjà tout ça mais elle ne pouvait se résigner à ne plus en manger. C'était plus fort qu'elle, elle aimer trop ça. Après cet en-cas englouti avec amour et la crise de rire passée, la nuit était déjà bien avancée. Il était temps d'aller dormir .

'' Bon il serait temps de dormir un peu !
Oui ! Répondit Stessy. Demain une nouvelle journée de boulot s'annonce !
Tu peux dormir demain matin ! On n'a rien de prévu !
Ouais! Mais quand je ne suis pas chez moi, je dors pas autant !
Tu es chez toi ici !''

Cette aveu la toucha énormément mais elle se demanda si tout n'allait pas un peu vite dans la tête de Lucy et Stessy se sentait pas toujours à l'aise face à ses propos. Mais cela lui faisait chaud au cœur car ça lui rappelait que Lucy tenait réellement à elle. Mais jusqu'à quand ? Est-ce que tout ceci allait durér ?

Lucy accompagna la blonde jusqu'à sa chambre où elle récupérerait ce dont elle avait besoin pour s'installer sur le canapé.
Elle fit entrer Stessy dans la chambre et alla ouvrir son armoire afin de lui donner de quoi passer la nuit. Lucy ne portait rien d'autre que des shorts et débardeurs pour dormir. Elle s' en excusa auprès de Stessy qui lui répondit que ça ne la dérangeait pas. Quelques mots plus tard, Lucy attrapa la couette et l’oreiller puis se dirigea vers le salon, laissant Stessy plantée au milieu de la chambre. Stessy regarda le lit puis la porte qui venait tout juste de se fermer. Son esprit travailla à toute vitesse. « Je l'invite à dormir avec moi, ou je la laisse sur le divan ? » se demanda-t-elle. «  Que va -t-il se passer si on dort ensemble ? Va -t-elle tenter quelque chose ? » Elle ne savait que faire, elle avait envie de sentir la présence de Lucy auprès d'elle mais elle craignait aussi que Lucy n’entreprenne quelque chose de plus poussé et elle n'était pas prête. «  Au diable les bonnes manières » Elle se précipita vers la porte, l'ouvrit et alla jusqu'au salon. Lucy était en train de boire un verre de lait quand elle arriva au bout du couloir.

'' Il te manque quelque chose ? Demanda-t-elle d'un regard interrogateur
Je... non, enfin oui !
Quoi donc ?
Toi ! Enfin je .. heu... tu....
Hey ma belle ! Qu'est ce qu'il se passe ? La questionna Lucy avec autant de douceur que la panique de Stessy était grande.
Est ce que tu veux bien dormir avec moi ? Demanda Stessy en détournant le regard.''

Lucy fuit surprise par cette demande. Elle ne s'attendait pas à ce que Stessy veuille dormir avec elle, en tout cas pas se soir. Mais elle se réjouissait qu'elle l'ait fait. Car elle aurait eu du mal à la laissé seule dans cette chambre. Elle rêvait de sentir le corps de Stessy contre le sien, mais elle ne voulait rien brusquer. Elle voulut néanmoins s'assurer que c'était bien ce qu'elle voulait alors elle lui attrapa le menton et lui releva la tête de façon à ce que leurs yeux se croisent.

'' Bien sîr que je veux ma douce, mais... je veux être sûre que c'est ce que toi tu veux !
J'en ai envie, mais je ne veux pas aller trop vite... tu comprends ?
Bien sûr ! Écoute, je vais venir me coucher près de toi, mais c'est tout, il ne se passera rien d'accord ? Quand tu seras prête on avisera  ! Je ne veux pas te brusquer ma puce, et j'attendrai le temps qu'il faudra  !
Je suis soulagée ! J'ai pas osé te le demander plus tôt parce que j'avais peur que tu ne comprennes pas ! Je sais que ça doit être dur pour toi !
Non ! Non ça ne l'est pas Sté. Je sais que tu dis cela par rapport à ma réputation, mais je sais me tenir !
C'est pas ce que j'ai voulu dire, je ne veux pas te blesser ! je....
Il n'y a aucun problème, je comprends ce que tu veux dire, viens...''

Lucy l'attrapa par la main et elles allèrent ensemble vers la chambre. Stessy entra la première, Lucy la suivit de près et ferma la porte derrière elle tout en observant Stessy qui ne bougeait pas et qui restait plantée attendant seul dieu sait quoi. Lucy crut que la peur la paralysait. Se retrouver seule dans une chambre avec une femme qui collectionnait les relations sexuelles ne devait pas être très réconfortant. Mais elle ne comptait en aucun cas abuser d'elle. Elle ne compter pas non plus l'obliger à faire quelque chose dont elle n'avait pas envie. Tout ce qu'elle désirait, c'était s’allonger auprès de la femme qu'elle aimait, sentir la chaleur de son corps près du sien, et peut - être dormir dans ses bras .

Elle s'avança vers Stessy, et la prit par la taille.

'' Tu ne veux pas te coucher ?
Si mais.... de quelle côté dors- tu ? Elle se tourna et se lova contre Lucy. Elle aimait cette sensation de bien être qui s'emparait d'elle chaque fois qu'elle s'y trouvait.
Je n'ai pas de côté spécial si ce n'est que je me mets à droite parce que c'est plus prêt de la porte, mais tu peux aussi bien t'y mettre.
Non, mets- t'y toi ! Comme ça, ça garde ton odeur.
Pour quoi faire ?
Heu.... bonne question !''

Stessy avait eu un élan de pensée future, des jours où Lucy travaillerait et qu'elles auraient dormi ensemble. Elle se voyait planter son visage dans l'oreiller de la brune afin de sentir son odeur. Elle l'avait juste dit à haute voix.
Elle se couchèrent chacune de leur côté, à quelques centimètres l'une de l'autre. Elles ne se touchaient pas, aucune n'osant s'approcher. Lucy attendait que Stessy face le premier pas si elle en avait envie. Seule leur respiration s'entendait dans la noirceur de la chambre. Lucy avait terriblement envie de prendre la blonde dans ses bras. Elle combattit dans son esprit pour ne pas le faire, mais espéra fortement que Stessy décide de le faire. Elle n’eut pas longtemps à attendre.

'' Loo ? Tu dors?
Non.... pas encore. Que ce passe t' il ?
Est ce que je peux venir dans tes bras ?''

Lucy sentit de l'hésitation dans la voix de sa bien aimée, mais elle fut terriblement heureuse de cette requête.

'' Bien sur, viens !''

Elle souleva les couvertures, invitant la blonde à venir se blottir tout contre elle. Il y eut un léger mouvement et Lucy sentit une petite forme timide se caler au creux de son bras puis une tête se poser contre son épaule. Elle fut immédiatement envahie d'une bouffée de bonheur. Stessy avait gardé ses bras le long de son corps ce qui amusa grandement Lucy. Celle-ci se demanda combien de temps il faudrait à Stessy pour craquer et poser ses mains sur elle.
Environs deux minutes plus tard, elle sentit un bras sur son ventre Ce qui la fit frissonner. «  calme tes hardeur loo » se réprimanda-t- elle intérieurement. Stessy remua légèrement, s'installant cette fois confortablement contre le corps chaud de Lucy qui resserra son emprise autour de la blonde, témoignage qu'elle appréciait ce geste .
Quelques minutes plus tard, elle entendit le souffle de la blonde ralentir pour devenir régulier. Elle comprit qu'elle s'était endormie. Un sourire se dessina sur son visage, puis elle embrassa le sommet de la tête de sa compagne avant de sombrer à son tour dans un sommeil qui promettait d'être doux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Toi que je désire tant (RECIT)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Toi que je désire tant (RECIT)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le journal du Sire de Gouberville
» Mon Set de pigments tant attendu, tant espéré
» En tant qu'RSG avez-vous des droits?
» Pourquoi aime-t-il/elle tant son doudou ?
» Quand bébé tire sur le sein en têtant, tête en arrière...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
histoires de miel  :: vos écrits :: vos écrits-
Sauter vers: